Accueil / Actualités / Autisme : une fille pour quatre garçons diagnostiqués

Autisme : une fille pour quatre garçons diagnostiqués

Actuellement, on peut diagnostiquer chez un petit garçon l’autisme dès l’âge de 3 ans alors qu’il n’est pas rare que chez les filles, ce syndrome soit découvert alors qu’elles sont adolescentes. L’autisme chez les filles serait en fait sous diagnostiqué selon une étude de 2015, le sexe féminin aurait la faculté d’imiter les comportements sociaux dits normaux.

Enfant

Ce syndrome affecte le fonctionnement du cerveau, du système immunitaire, biologique

Si la pathologie est décelée très tôt, l’enfant autiste peut facilement se développer, il aura ainsi toutes les chances de mieux s’intégrer dans la société. Ce qu’il est important de faire, détecter l’autisme précocement avant l’âge de trois ans, mettre en place des traitements adaptés, éducatifs, développer la recherche afin de trouver des médicaments capables de guérir ce syndrome. En France, il existe trop peu de centres spécifiques pour la prise en charge des enfants autistes, ce qui est un vrai handicap pour les familles, l’évolution des enfants. A ce jour, aucun traitement ne peut guérir ce syndrome cependant certains médicaments peuvent traiter des pathologies associées aux troubles du développement comme l’épilepsie.

Une étude du centre américain pour les informations biotechnologies publiée en 2013 suggère que l’autisme reste encore sous estimé chez les filles

L’autisme vient d’être désignée comme l’une des priorités par le nouveau président de la République Emmanuel Macron qui vient de lancer le quatrième plan autisme au mois de juillet dernier, une meilleur prise en charge de ce syndrome est essentiel pour le gouvernement. Longtemps la prédominance de l’autisme chez les garçons a intrigué le scientifiques, aujourd’hui, pourtant l’association francophone des femmes autistes soulève une partie du voile. Chez les filles, le dépistage serait très tardif. En masquant leurs difficultés de communication, les filles parviendraient à mieux imiter le comportement que la société attend que les garçons. Mettre le bon mot sur une pathologie, c’est tout d’abord rassurant, on a le sentiment d’être mieux compris selon des faits soulignés par un psychologue spécialiste de ce trouble dans l’OBS. La France est en retard sur l’autisme, espérons que ce quatrième plan fasse bouger les choses.

Enfant, Pixabay – kheinz

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Forêt

Une Américaine de 26 ans perdue dans les bois en Alabama aux Etats-Unis a réussi à survivre

Après plusieurs semaines d’errance, cette jeune femme s’était égarée dans une zone qui lui était …

Réagissez !