LOADING

Type to search

Bronchiolite : un retour problématique pour les bébés en France

2 semaines ago
Share

La bronchiolite est une infection virale respiratoire qui touche les bronchioles. Elle est due le plus souvent à un virus, il provoque une augmentation des sécrétions d’où le phénomène d’obstruction observé chez les nourrissons, les jeunes enfants. C’est une pathologie extrêmement contagieuse. Aussi une rhino-pharyngite de l’enfant, de l’adulte peut être à l’origine d’une bronchiolite chez un bébé présent dans l’entourage. Cette infection sévit sous forme d’épidémies en automne, en hiver.

Un bébé qui n'est pas emmailloté

Chaque automne à la même époque, la bronchiolite fait son retour, le plus souvent bénigne, elle nécessite pourtant une surveillance plus accrue chez certains jeunes enfants

Une hospitalisation est parfois nécessaire notamment si le bébé est prématuré ou particulièrement fragile. La bronchiolite débute le plus souvent par un rhume puis arrive la toux, des difficultés respiratoires apparaissent avec une respiration plus ou moins sifflante. Cette difficulté respiratoire peut fatiguer le nourrisson, entraîner une perte d’alimentation. En raison d’une très grande contagiosité, l’hygiène est  indispensable (lavage des mains, des biberons, des doudous, des sucettes…). La chambre de l’enfant ainsi que toutes les pièces de la maison doivent être aérées. La collectivité augmente les risques d’infections par le contact proche avec d’autres enfants, cette situation est à proscrire chez les enfants fragiles. Un masque de protection peut se révéler être très utile afin d’éviter la transmission du virus.

Chaque année, ce sont plus de 450.000 enfants qui sont touchés par cette pathologie respiratoire

Dès les premiers symptômes, il est conseillé de consulter un professionnel de santé, plus tôt l’enfant sera pris en charge, plus il aura des chances d’être soigné à domicile, d’éviter les complications pouvant nécessiter une hospitalisation. La kinésithérapie respiratoire reste le traitement principal de la bronchiolite. Le praticien effectue alors des mouvements sur la cage thoracique de l’enfant. Ces gestes permettent de faire remonter les sécrétions de la trachée vers la bouche, il pourra alors mieux les expulser. Les antibiotiques ne sont pas prescrits car ils n’ont aucune action sur les virus, ils peuvent simplement être ordonné si l’enfant développe une angine, une otite. La maladie est en nette augmentation au niveau national. Une épidémie déclarée a été observée en Ile-de-France comme a pu l’expliquer Santé Publique France, et le noter le Parisien en ce début de semaine. Selon les dernières statistiques de l’agence, il y a plus de 26% d’augmentation dès la première semaine des vacances de la Toussaint par rapport à l’année dernière. Un vaccin est à l’essai, il sera peut être commercialisé d’ici quelques années.

Un bébé qui n’est pas emmailloté, Pixabay – Profile

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *