Accueil / Actualités / Burn-out : les salariés sont de plus en plus frappés par l’épuisement

Burn-out : les salariés sont de plus en plus frappés par l’épuisement

Le burn-out prend de l’ampleur et le gouvernement a décidé de réagir. Cet épuisement touche désormais 2 salariés sur 10.

Photo d'illustration
Photo d’illustration

Le burn-out n’est pas un phénomène isolé, car il peut toucher toutes les entreprises qu’elles aient une petite ou une grande taille. Le gouvernement a décidé de réagir en créant un groupe de travail qui a pour objectif d’identifier des méthodes pour reconnaitre plus facilement cet épuisement et venir en aide aux personnes concernées. Le cabinet Think a réalisé une nouvelle étude et elle révèle que deux salariés sur dix sont frappés de plein fouet par le burn-out qui se traduit par un épuisement psychologique et physique dans un univers où le stress est roi.

Le burn-out est lié aux conditions de travail

En parallèle de cette enquête sur le burn-out, une autre étude dévoilée par l’Insee s’est penchée sur le moral des ménages. Les statistiques montrent que les Français ont un meilleur moral et les fêtes de Noël ont peut-être eu un rôle important. La fin 2014 a donc dévoilé de belles performances et elles n’avaient pas été atteintes depuis près de huit mois. Le gouvernement de François Hollande peut donc trouver dans cette situation un élan appréciable et le chef de l’État a promis qu’il ferait son possible pour que la croissance soit au rendez-vous. L’objectif consiste à avoir 1 % au cours de 2015. En parallèle, des entreprises tentent de se battre et la pression qui repose sur les épaules des salariés n’est pas négligeable.

53 % des femmes touchées par le burn-out

Par conséquent, le phénomène du burn-out concerne davantage les managers et les cadres, car ils sont directement concernés par les responsabilités. Les femmes ne sont pas épargnées (53 %) et la tranche 45/54 ans semble souffrir d’une véritable pression. Les dirigeants espèrent avoir une croissance au sein de l’entreprise et ils espèrent profiter de la croissance et de l’ambiance actuelle. L’euro se maintient, le pétrole est en baisse et la montée en charge des mesures gouvernementales est en faveur des entreprises ainsi que du pouvoir d’achat des ménages. Le moral est donc au rendez-vous dans les foyers, mais en parallèle le chômage est une réalité. Une autre étude a d’ailleurs montré que la croissance dédiée à la perte d’un emploi et celle en lien avec les suicides sont entremêlées.

La crise économique a un rôle dans le burn-out

Les entreprises peuvent donc prospérer parfois au détriment des salariés qui détruisent leur quotidien pour tenter de répondre au besoin. Le burn-out touche de plus en plus de salariés et certains n’ont pas le moral. D’ici la fin 2015, la croissance pourrait être référencée, mais lorsque l’étude a été réalisée, les auteurs ont précisé que pour 40 % des sondés le contexte économique actuel avait tendance à alourdir la charge de travail. Les Français doivent donc profiter de cette croissance sans pour autant mettre leur santé en péril. Il faudra attendre les prochaines semaines pour découvrir les solutions du gouvernement pour prévenir le burn-out et pour constater une éventuelle sortie de crise.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !