Cancer du rein : la cuisson grillée de la viande serait à proscrire

Nouveau coup de massue sur la tête des férus de viande qui voient impuissants les études se multiplier sur les effets nocifs de leurs appétences de carnivores. Après la toute-puissante Organisation mondiale de la santé (OMS) qui établissait une corrélation entre surconsommation de viande et effets cancérogènes sur la santé, une nouvelle étude, publiée dans la revue « Cancer » met en exergue son rôle apparemment indubitable dans le développement, voire même le déclenchement, qu’elle favoriserait du cancer du rein.

Le mode de cuisson a son importance : un risque de cancer multiplié par 2

Les chercheurs texans du Centre de lutte contre le cancer MD Anderson, estiment à la lueur de leur étude, que les viandes grillées renfermeraient,  par  des moyens de cuisson à propos desquels ils tirent la sonnette d’alarme (le barbecue ou la poêle qui affichent des températures excessives) davantage d’éléments carcinogènes, portant des noms effrayants tels que les hydrocarbures aromatiques ou les amines hétérocycliques.

Cette étude a été organisée de la façon suivante par les chercheurs qui ont comparé les comportements alimentaires de 659 personnes récemment diagnostiquées comme souffrant d’un carcinome rénal et de 699 personnes saines. Ils ont ainsi eu les yeux grands ouverts sur une plus forte consommation de viande grillée chez les individus porteurs d’un cancer. Donc l’été étant passé, l’avertissement vaut pour le prochain.

Une étude à ne pas prendre à la légère mais la viande n’est pas à bannir

Les reins sont deux organes situés dans la partie postérieure de l’abdomen au niveau des régions lombaires et qui jouent un rôle essentiel à bien des niveaux dans le régulation sélective de l’organisme. Ils assurent des fonctions purificatrices comme l’élimination de déchets toxiques après filtration du sang qui seront évacués dans l’urine. Les missions biologiques qui leur incombent sont donc primordiales pour ne pas affirmer vitales.

Les auteurs de cette nouvelle étude nuancent néanmoins leurs conclusions : ils ne sont pas catégoriques à l’extrême pour bouter hors de nos assiettes les viandes et prôner un régime végétarien mais ils conseillent de respecter des règles saines (consommation avec modération, accompagnement avec des fruits ou des légumes). Ils recommandent fortement d’éviter de carboniser la viande quand cette dernière est cuite au barbecue ou à la poêle.

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Un seul commentaire

  1. Cancer du rein : la cuisson grillée de la viande serait à proscrire , encore du sexisme même dans les maladies! zut les viandes grillées auraient pu favoriser également les cancers de la prostate!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *