LOADING

Type to search

Carrefour au cœur d’une polémique pour une affaire d’esclavagisme

3 années ago
Share

Carrefour se retrouve au centre d’une vive polémique à cause d’une crevette thaïlandaise. Cette dernière est commercialisée à un prix assez bas.

Carrefour

[/media-credit] Carrefour

Carrefour propose à ses clients d’acheter la crevette thaïlandaise qui a la réputation d’être peu onéreuse. Il y a toutefois une raison et elle n’est pas très glorieuse. Il a fallu qu’une enquête voie le jour pour que l’affaire éclate dans la presse. Le centre commercial n’est toutefois pas le seul à la commercialiser puisque de grands groupes européens et internationaux ont intégré dans leur rayon cette fameuse crevette thaïlandaise. CP Foods est à l’origine de cette polémique puisqu’elle vend à tous ces groupes (Walmart, Tesco, Costco…) ce produit.

Carrefour au cœur d’une polémique sur l’esclavagisme

Carrefour est donc immédiatement sorti du silence lorsque l’affaire a fait la Une des médias grâce à une enquête du Guardian. Le groupe a révélé à Europe 1 que les achats avaient été suspendus avec cette entreprise. Pour comprendre la polémique, il faut se pencher sur l’enquête du journal. Cette dernière a permis à plusieurs personnes de témoigner et c’est de cette façon que le monde entier a eu connaissance de cette polémique. En effet, les poissons sont pêchés par des migrants généralement en situation irrégulière. Ces personnes sont traitées comme des esclaves puisqu’ils sont drogués et torturés.

Des esclaves torturés et drogués pour des crevettes

Les migrants ont dans un premier temps été capturés et vendus dans un marché parallèle. Ils sont commercialisés quelques centaines d’euros et ce sont des capitaines qui achètent ces personnes. Ils les utilisent sur leur propre bateau pour qu’ils puissent pêcher les poissons. La situation est donc très grave puisque plusieurs témoins ont révélé avoir assisté à des décès. Une quinzaine de personnes auraient trouvé la mort dans de telles conditions. De plus, ils sont contraints de travailler 20 heures par jour pour une assiette de riz.

1 Comments

  1. rene bergers 12 juin 2014

    OUI, est c´est quoi le probleme,,,tout le monde est l´esclave de quelques choses ou de quelqu´un,est c´est autorisé dans certaines religions ,alors c´est quoi cette campagne,,,,merde alors quand meme,,,,

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *