Accueil / Actualités / Le chômage et les effets constatés sur la santé

Le chômage et les effets constatés sur la santé

Qui n’a pas un jour croisé cette situation au cours de sa vie ? A l’heure actuelle, il est bien difficile d’y échapper, plus de 10% de la population active est touchée par le chômage et depuis 2008 le taux ne fait qu’augmenter.

Le chômage est une plaie qui ne cicatrise pas

Le chômage est responsable de plus de 14.000 décès par an d’après une étude de l’INSERM. Les chômeurs consomment plus d’alcool et moins de bons produits, la dépression s’installe, 24% des hommes et 26% des femmes sont concernés et avouent avoir un état anxieux. Le CESE a exposé aujourd’hui quelques recommandations, la mise en place d’un accompagnement personnalisé, un soutien psychologique pour tous les chômeurs qui en font la demande et Pôle Emploi est fortement  encouragé à former ses agents afin qu’ils puissent détecter un malaise potentiel lors des entretiens de recherche d’emplois.

Les chômeurs sont confrontés à des difficultés quotidiennes

Cette situation engendre de nombreuses complications dans la vie courante, financière, sociale, mais également de santé. Le conseil des affaires sociales et de la santé du conseil économique et social et environnemental « CESE » alerte sur les conséquences du chômage sur la santé de toutes ces personnes qui se trouvent ainsi fragilisées par cette non-activité. La santé peut très vite se trouver altérée si le chômage s’installe durablement dans une vie. De nombreuses études ont démontré que l’inaction pouvait déboucher sur une dépression, un manque de sommeil et même dans les cas les plus extrêmes le suicide.

Le chômage peut être considéré comme un vrai handicap et l’individu se trouve dans une détresse psychologique très importante. La situation de non-travail mène à la restriction des activités et la privation est vite ressentie comme une perspective sans avenir. La santé est directement liée au chômage et cela n’ampute pas seulement une personne, mais tout l’entourage, tout d’abord la santé devient précaire puis la situation entraîne le divorce, les difficultés scolaires des enfants s’aggravent et bien souvent le retour à l’emploi des chômeurs se heurte à leurs problèmes de santé et le cercle infernal.

Le chômage « tue », car il nuit à la santé

Ce n’est pas seulement une perte de revenus, mais c’est l’estime de soi qui est remise en question, on ne devient plus maître de la situation qui désormais nous entoure et tous ces facteurs peuvent conduire à la mort, mais également à des problèmes cardiovasculaires, des maladies mentales, des cancers. Plus le taux de chômage est important, plus le taux de mortalité est élevé. Notre pays traverse actuellement une crise grave, car le chômage n’est pas seulement un problème économique, c’est avant tout une dégradation de la santé qui peut mener à une mort prématurée.

Photo d’illustration, Pixabay – lannyboy89

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !