Accueil / Actualités / Avec la cigarette électronique, il y a moins de produits toxiques dans l’organisme

Avec la cigarette électronique, il y a moins de produits toxiques dans l’organisme

La cigarette électronique a été inventée en Chine en 2006, on estime à plus de trois millions de vapoteurs en France, plus de 400.000 fumeurs ont arrêté la version traditionnelle dans notre pays en 2015 grâce à l’e-cigarette. Elle contribue donc à aider à se libérer du tabac. Elle est devenue au fil des années un objet tendance. La baisse des ventes du tabac depuis 2013 est sans doute expliquée en partie par l’accroissement des modèles électroniques. La loi du 26 janvier 2016 interdit en France la propagande directe ou indirecte de toute publicité en faveur du vapotage que ce soit dans les établissements scolaires, les moyens de transports collectifs fermés, les lieux de travail.

E-cigarette

La cigarette électronique est un produit qui peut aider à réduire la mortalité du au tabac

Elle est pourtant largement décriée, mais il y a une bonne nouvelle, elle aurait un impact moindre sur la santé. Les anciens fumeurs qui désormais sont passés à l’e-cigarette ont vu leur concentration de produits toxiques considérablement diminuée dans l’organisme.Les chercheurs britanniques ont analysé l’urine, la salive de plus de 181 personnes. Les résultats ont démontré que les vapoteurs étaient moins exposés aux molécules nocives que les fumeurs traditionnels. L’e-cigarette comme alternative au tabac est un premier pas vers le sevrage, le mieux être. Ces premières données ont été réalisées sur un pourcentage faible, d’autres études complémentaires devront confirmer ces résultats encourageants.

Durant le XXe siècle, le tabac aurait causé plus de 100 millions de morts à travers la planète

Les chiffres devraient grimper à plus d’un milliard pour le XXIe siècle si rien n’évolue. En France, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable avec environ 73.000 décès par an. Les premières études dans les années 50 ont démontré sa toxicité, aujourd’hui, les enquêtes de plus en plus nombreuses ont prouvé la nocivité sur la santé. Les risques qu’encourent les fumeurs sont de voir leur qualité de vie se détériorer, leur bien être s’amenuiser, leur santé se dégrader. Le risque de développer un cancer du poumon dépend du nombre de cigarettes fumées par jour, mais surtout de ancienneté du tabagisme. Les résultats de cette toute dernière étude mettent en évidence la nocivité moindre de l’e-cigarette, mais les effets à long terme manquent. Selon les scientifiques, sa toxicité serait tout de même plus faible que celle de la cigarette traditionnelle.

E-cigarette, Pixabay – Horwin

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Vaccin

Ardèche : une épidémie de rougeole déclarée avec pour foyer infectieux la commune d’Ardoix

Une épidémie de rougeole s’est déclarée dans la commune d’Ardoix, une bourgade (un peu moins …

Réagissez !