Des citrons comme outils insolites de dépistage du cancer du sein

Le cancer du sein touche 1 femme sur 8, au cours de sa vie, selon les statistiques les plus récentes, en France. 8 cancers du sein sur 10 se déclarent après 50 ans. Le taux de survie à 5 ans après un cancer du sein est estimé à près de 87% tous types confondus.  La nécessité du dépistage, mise en avant depuis longtemps, pourrait aussi s’appuyer sur les citrons : ce n’est, ne nous méprenons pas, de la poudre aux yeux, car les citrons, tels que photographiés, allient utilité et fiabilité.

Citrons

Le dépistage du cancer du sein passerait d’abord par la palpation directe de cet organe, mais pour en tirer les bonnes conclusions, fiez-vous aux citrons !

Le dépistage organisé en France, avec l’aide d’un professionnel de santé, ne commence qu’à partir de 50 ans, et ce avec une fréquence fixée à tous les deux ans. L’auto-palpation demeure un geste, étant essentiel, mais qui n’est pas systématique, ou mal assimilé par les femmes qui s’y prêtent. Et si la solution la plus simple venait tout simplement des citrons ? La question peut paraître absurde, mais l’ensemble des arguments, en faveur de cet agrume, méritent une attention particulière. Une photo, postée par une survivante d’un cancer du sein, Erin Smith Chieze, sur Facebook, et relayée par le magazine Bustle, répertorie les signes avant-coureurs, pour tout dépistage, alors fortement conseillé, d’un cancer aussi répandu. Notons également que cette photo est rapidement devenue virale.

Une photo virale, qui s’inscrit dans vaste une campagne de prévention et d’incitation au dépistage du sein, baptisée de façon drôle « Know your lemons »

Erin a notamment pu se rendre compte qu’elle était atteinte par un cancer mammaire, particulièrement avancé, et diagnostiqué dans la foulée, de stade 4 ! L’urgence absolue d’un traitement curatif, sa vie étant en jeu, a été nécessaire, avec une issue heureuse, dont nous pouvons nous féliciter. L’astucieuse photo est, en réalité, issue de la campagne Know your lemons (Connaissez vos citrons), lancée par World Wide Breast Cancer, afin de sensibiliser, encore et encore, à l’utilité révélée d’un dépistage, si les citrons (chacun présentant un aspect devant éveiller la suspicion féminine) incitent, fortement, à s’engager dans la voie sage de la prévention, et ce quelque soit l’âge. Même si Facebook l’interdit, Erin a posté une photo de son sein nu, qui a appelé des photos semblables, tissant une chaîne de solidarité.

Citrons, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *