Accueil / Actualités / Une communauté Mormone d’Arizona frappée par une maladie génétique rare qui serait directement liée à la polygamie

Une communauté Mormone d’Arizona frappée par une maladie génétique rare qui serait directement liée à la polygamie

Une enquête de la BBC vient de révéler que plusieurs enfants issus de cette communauté isolée seraient atteints d’un retard mental, physique. Après plusieurs tests réalisés sur un enfant, le médecin a pu constater qu’il souffrait d’acidurie fumarique. Cette maladie n’a été recensée que sur très peu de cas, soit seulement une personne sur 400 millions. Le mode de vie de ces communautés pose un réel problème, en effet, la consanguinité favoriserait les maladies génétiques.

Médecine

Les croyances des Mormons se fondent à la fois sur l’ancien, le nouveau testament

L’alcool, le tabac, les relations sexuelles avant le mariage restent normalement interdits pourtant certaines dérives ont pu être constatées via des groupes isolés. Certaines communautés Mormones continuent la pratique de la polygamie. L’église compte plus de 13 millions de membres à travers le monde. En France, ses adeptes étaient plus de 33.000 en 2007. En matière de sexualité, tout ne serait pas autorisé durant le mariage, la fellation, le sexe oral sont fortement déconseillés. Même si la polygamie a été interdite dès 1890, de nombreux groupes continuent de la pratiquer dans l’Utah aux Etats-Unis. L’église s’oppose à l’avortement sauf si la vie de la mère est en danger, si elle a été victime de viol, dans ces cas précis, elle doit demander conseil aux autorités de la prêtrise. L’homosexualité est considérée comme immorale mais les adeptes ne sont pas condamnés. Les Mormons sont-ils une secte, faut-il incriminer leur conduite morale ? Certains pourtant ne vivent plus en autarcie.

Il existe des maladies pour lesquelles la médecine moderne reste impuissante

La polygamie de certains groupes de Mormons aurait favorisé le développement de l’acidurie fumarique chez plusieurs enfants. La consanguinité est responsable en partie de cette maladie génétique. Chez le nouveau né, elle se manifeste par des troubles neurologiques, par une incapacité à s’alimenter, se mouvoir ainsi qu’une croissance anormale. La plupart des enfants décèdent très tôt, ceux qui survivent ont des retards. Les habitants de ce groupe isolé descendraient pour la plus grande majorité de seulement deux patriarches qui ont fondé la communauté en 1930. Le fils d’un des fondateurs est actuellement dans une prison fédérale, emprisonné depuis 2006 pour abus sexuel, il donne toujours ses directives via son enfermement, comme son père il aurait eu plus de 75 épouses parmi lesquelles des mineures. En favorisant la polygamie, l’homme est responsable de la propagation de cette maladie extrêmement rare.

Médecine, Pixabay – Parentingupstream

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !