Accueil / Actualités / Dent de sagesse : l’intervention à l’origine de son cauchemar

Dent de sagesse : l’intervention à l’origine de son cauchemar

La dent de sagesse peut causer des problèmes au niveau de la dentition, mais Franck Afériat aurait préféré éviter ce cauchemar.

Photo d'illustration d'un dentiste
[/media-credit] Photo d’illustration d’un dentiste
Lors d’une visite chez le dentiste, la bouche des patients a tendance à être auscultée avec minutie notamment lorsqu’une dent de sagesse n’est pas retirée. Cette dernière peut occasionner des douleurs et même un bouleversement au niveau de la dentition, car elle a l’opportunité de pousser ses voisines. Cela peut paraitre être un véritable cauchemar, mais c’est en fait rien comparé à l’histoire de Franck Afériat. Ce dernier domicilié dans le Val-de-Marne décide il y a 8 ans de faire soigner une dent de sagesse. C’est à cet instant que son cauchemar a commencé et il a même frôlé la mort et il peut à tout moment mourir.

L’intervention sur la dent de sagesse transforme sa vie

Au départ, le dentiste constate que la dent de sagesse doit être traitée avec des implants, mais la configuration n’aurait pas comblé ses attentes. Après une multitude d’interventions et des anesthésies, Franck Afériat se retrouve dans une situation problématique, car les implants sont « cratérisés ». Le dentiste laisse sa place à un professeur, Guy Princ, car il pense que la pose d’un dentier est indispensable. Ce dernier propose donc à cette victime de prélever après plusieurs opérations de l’os en provenance de la hanche.

La dent de sagesse devient un cauchemar

Toutefois, cette intervention après celle de la dent de sagesse est fatale pour la victime qui est porteuse du facteur V selon une information du Parisien. Le dentiste ne prend pas cela en compte et le patient se retrouve avec une jambe totalement noire puisqu’il est victime d’une thrombose profonde. Désormais, Franck Afériat a frôlé la mort, il ne peut plus se tenir debout et il est contraint de porter des bas de contention. De plus, s’il reste trop longtemps en position debout, il peut être victime d’une phlébite et mourir. Après huit ans de cauchemar, cette victime a dépensé plus de 20 000 euros, il ne plus mâcher, il est handicapé à vie et les douleurs sont quotidiennes.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Un seul commentaire

  1. Là ca va c’est un stomato, mais quand on voit ces 100% de dentistes incompétents, c’est nettement pire… Heureusement, il y a la justice qui va l’indemnise selon un nomenclature débile : DINTILLAC qui va l’indemniser à hauteur de 2000 euros, pas plus, Pas d’enrichissement sans cause avec la justice française. Pourquoi y a t’il autant d’incompétents chez les dentistes ou médecins ? Réponse : ils ne risquent rien, amende inexistante et dans tous les cas prises en charge par leur assurance. Quelle est belle la vie.

Réagissez !