Accueil / Actualités / Dépression : un facteur susceptible d’expliquer la violence des adolescents

Dépression : un facteur susceptible d’expliquer la violence des adolescents

Les symptômes de cette maladie peuvent se manifester de différentes manières, plus de 80% des gens déprimés souffrent d’idées suicidaires, ce geste peut être longuement réfléchi ou totalement impulsif. La dépression peut mener à un comportement étrange, un homicide, le déprimé tue les personnes qui sont importantes afin de leur épargner un futur qu’il perçoit épouvantable. Cela explique aussi la violence chez certains adolescents.

Dépression

La dépression est plus fréquente que l’on ne le pense

Contrairement à certaines idées reçues, la dépression ne relève ni d’une fatalité, ni d’une faiblesse de caractère, c’est une maladie qui peut toucher tout le monde, quelque soit l’âge, le sexe, le niveau social. Le terme ne doit pas être pris à la légère, c’est un problème très sérieux qui touche chaque année un grand nombre de personnes. C’est l’une des maladies psychiques les plus répandues, deux fois plus de femmes sont diagnostiquées comme souffrant de dépression. Accepter d’être aidé, c’est prendre conscience de son état, le rôle de l’entourage est essentiel pour une meilleure guérison.

On estime que plus d’une personne sur cinq a souffert ou souffrira d’une dépression au cours de sa vie

Certains évènements de la vie comme un décès, une perte d’emploi, une séparation peuvent engendrer une dépression. Les traitements d’antidépresseurs permettent d’obtenir une guérison dans plus de 67% des cas. Une coiffeuse aux Etats-Unis a vu arriver un jour dans son salon une adolescente de 16 ans, la jeune fille lui a expliqué que depuis des années elle souffrait de dépression, qu’elle n’avait plus la force de s’occuper de ses cheveux. La professionnelle décide de tout mettre en oeuvre pour redonner figure humaine à cette jeune fille, plus de 13 heures de travail sur deux jours ont été nécessaires pour lui redonner une jolie coiffure. En quittant le salon l’adolescente a tout simplement dit :

Je vais sourire sur ma photo de classe, vous m’avez fait sentir à nouveau moi.

Très affectée par cette expérience, la coiffeuse a décidé de publier sur Facebook un message :

Les enfants ne devraient jamais se sentir inutiles au point de plus se brosser les cheveux.

La dépression est à prendre au sérieux.

Dépression, Pixabay – NattySttey

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !