LOADING

Type to search

Dosettes de lessive : pourquoi de plus en plus de brûlures oculaires les enfants américains ?

franconnet 10 mois ago
Share

Une équipe de l’université John-Hopkins, localisée dans la ville de Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis, vient de publier une étude alarmante, pour le moins piquante pour les yeux des enfants, par le biais d’un article relayé dans le JAMA Ophtalmology. Les conclusions, étant des plus inquiétantes, attestent que les brûlures oculaires se sont multipliés par 30 en un laps de temps très réduit, à savoir seulement 4 ans, chez les enfants en bas âge.

Enfant

Les consommateurs, il convient de le souligner, ont de loin l’embarras du choix, entre les lessives suivantes : lessive en poudre, liquide, concentrée et capsules. Les brûlures au niveau des yeux, dont les principales victimes sont nos chers chérubins, seraient imputables spécifiquement aux explosions des capsules, ou connues sous un autre terme : celui de dosettes de lessive liquide. C’est surtout leur aspect de berlingots qui les attire principalement. Si les Etats-Unis sont concernés, la France l’est également.

Les dosettes de lessive liquide sont une menace de brûlures oculaires avec la multiplication par 30 de ces dernières en 4 ans chez les tout-petits

Si nous nous fions froidement aux statistiques qui nous viennent d’outre-atlantique, l’explosion du nombre des brûlures du registre oculaire, a été fulgurante. En 2011, aucun cas n’a été à recensé, mais l’embellie a été de très courte durée. En effet, dès l’année suivante, 12 garçons, de moins de 5 ans, ont été pris en charge, avec rapidité, pour une admission aux urgences car ils présentaient, sans équivoque, des lésions aux yeux. L’année 2015 a atteint des sommets avec 480 enfants hospitalisés. Un quart des brûlures oculaires, soit un chiffre effarant,, sont liés aux dosettes, en 2015, contre 0,8% en 2011.

D’apparence aguichante, facilement attrapables, les dosettes de lessive liquide sont un danger en ce qui concerne les yeux des enfants en bas âge

Inconscients du danger, les enfants, généralement âgés de moins de 5 ans, sont irrésistiblement attirés par les couleurs vives des capsules et les saisissent facilement. Ils les triturent comme de la pâte à modeler, les portent à la bouche, c’est l’accident. L’enveloppe hydrosoluble cède, la lessive est projetée sur la peau, dans l’œil, la bouche. On recense des problèmes sur le plan digestif, des atteintes oculaires et des troubles respiratoires. Les fabricants, prenant leur responsabilité, ont renforcé les emballages, mais les intoxications d’enfants persistent. Les brûlures se révèlent être sous le joug impitoyable des composants chimiques, au fort potentiel allergène, qui plus est.

Les brûlures oculaires, si prises à temps, sont le plus souvent réversibles : voici le protocole des soins nécessaires en cas de projection corrosive

  • La gravité des brûlures oculaires est maximale pour les brûlures caustiques.
  • L’appréciation de la gravité s’effectue par une instillation de fluorescéine pour visualiser l’étendue de la désépithélialisation, et par l’inspection pour quantifier l’ischémie du limbe.
  • Le traitement d’urgence associe lavage soigneux après instillation de collyre anesthésique, puis instillation de collyre corticoïde.
  • Toute brûlure oculaire avérée doit faire l’objet d’une prise en charge ophtalmologique rapide.
Enfant, Pixabay – wjgomes
Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *