LOADING

Type to search

Eman Ahmed Abd El Aty, après une perte ultra-rapide de 323 kilos, vient de quitter l’Inde pour les Émirats

7 mois ago
Share

Eman Ahmed Abd El Aty, une jeune femme Égyptienne, née en 1990, pesant initialement un poids de 500 kilos et alors probable « femme la plus grosse du monde » a vu son destin basculer en un temps vraiment court : trois mois. Hospitalisée pour y avoir été opérée avec succès, en Inde, à titre gracieux, en février 2017, elle a quitté Bombay, pour aller aux Émirats arabes unis, dans la ville d’Abu Dhabi, jeudi 4 mai. Il est impressionnant de constater qu’elle ne pèse plus que 176,6 kilos et ce changement l’a déjà métamorphosée. La suite de sa convalescence est soumise à une physiothérapie pour renouer avec sa motricité perdue.

Les problèmes de poids

Un point précis et précieux sur l’éléphantiasis qui est à la source de symptômes annexes d’Eman Ahmed Abd El Aty

Eman Ahmed Abd El Aty est atteinte d’éléphantiasis ou bien filariose lymphatique. Il s’agit, selon l’Organisation mondiale de la santé, de la pathologie suivante : « une infection parasitaire qui atteint le système lymphatique et avec l’augmentation anormale de volume de certaines parties du corps, à l’origine de douleurs, d’incapacité sévère et de stigmatisation sociale ». Nous voyons à travers cette courte définition, émanant de l’OMS, toutes les souffrances physiques mais également psychiques auxquelles Eman Ahmed Abd El Aty a du faire face et ce depuis ses 11 ans. L’éléphantiasis s’est accompagné de complications sévères : une perte de la mobilité d’où un alitement hélas obligatoire, l’apparition d’un diabète sévère, une obésité plus que morbide, une prédisposition à une embolie pulmonaire pouvant se révéler létale et pour conclure triste liste, des incidences sur le plan cardiovasculaire.

Une opération gratuite à la mi-février et un régime spécial ont déjà permis à la jeune égyptienne de perdre 323 kilos en 3 mois

Touché à l’automne 2016 par cette histoire et ne voulant pas laisser le fatalisme l’emporter, le docteur Muffazal Lakdawala s’est alors proposé d’opérer, ce gratuitement, geste princier désintéressé, la jeune femme. L’hôpital Saifee de Mumbai (Bombay) a élaboré un bloc opératoire au coût de 280 000 euros adapté à son attention. Eman Ahmed Abd El Aty n’a pas manqué de saisir cette opportunité et a quitté son Egypte natale pour l’Inde, au milieu de mois de février 2017. En collaboration avec les autorités diplomatiques, son voyage s’est déroulé grâce à un vol spécial, médicalisé mais aussi agencé pour ses proportions très généreuses. Une opération de chirurgie bariatrique réussie (intervention qui a pour but de modifier l’absorption des aliments) et un régime alimentaire liquide suivi avec assiduité ont porté leurs fruits rapidement avec une perte de poids qui a de quoi nous estomaquer : 323 kilos en moins de 3 mois !

Un changement de cap a eu lieu jeudi : Eman Ahmed Abd El Aty a été transférée de l’Inde aux Émirats pour une physiothérapie

Eman Ahmed Abd El Aty aurait pu continuer à être soignée à Bombay mais sa sœur Shaima s’est insurgée contre la nature jugée inadmissible de son traitement tout en nuançant néanmoins ses attaques concernant des progrès indéniables à propos de sa perte de poids en un temps très court. Drôle de manière de remercier l’hôpital de Saifee. Shaima s’est aussi adressée à la presse des Emirats Arabes Unis. Le relais médical a donc désormais changé de main. Sanet Meyer, la personne responsable des transferts médicaux à Burjeel, a orchestré le voyage avec maestria : « Nous avons fait venir une civière hydraulique d’Italie pour le voyage d’Eman et elle aura des docteurs, des soignants et des infirmières avec elle ». Le tout s’est en effet très bien déroulé. Reste maintenant à suivre cette physiothérapie, aussi longtemps que nécessaire, pour aller mieux. Rappelons que le but idéal est de descendre aux alentours de 100 kilos.

Les problèmes de poids, Pixabay – bykst

1 Comments

  1. Marianne Péchadre 6 mai 2017

    Article très bien écrit, c es agréable…

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *