Accueil / Actualités / Les enfants Amish souffrent bien moins d’asthme, pourquoi sont-ils protégés ?

Les enfants Amish souffrent bien moins d’asthme, pourquoi sont-ils protégés ?

La plupart du temps, l’asthme est exacerbé par une allergie qui entraîne une réaction immunitaire anormale au niveau des poumons. Le terme était déjà connu chez les Grecs, c’était au 19e siècle avant Jésus-Christ. On s’attend à une augmentation en Europe de l’Est. Malgré une utilisation croissante des traitements contre cette pathologie, le contrôle de l’asthme reste relativement mauvais à travers l’Europe. Pourquoi les enfants Amish sont-ils épargnés par cette maladie ?

Mieux gérer l'asthme

L’asthme est moins présent grâce à un quotidien spécifique

Il semblerait que la réponse soit avant tout leur mode de vie, l’environnement rural qui les accompagne depuis leur enfance ainsi que la présence d’animaux les rend plus combatifs vis-à-vis de l’asthme. Très tôt les Amish s’occupent des bêtes, ils nettoient les étables, jouent en permanence avec les animaux de la ferme alors que la plupart des enfants d’ailleurs respirent la pollution, ils ne sont pas confrontés à cette ruralité simple, mais saine. Selon une étude publiée dans la revue le New England Journal Medecine menée auprès de deux communautés (les Amish et les Huttérites), l’asthme chez ses enfants serait bien moins présent.

Un nombre de globules blancs plus élevé

Ce sont deux communautés qui vivent éloignées du monde dit moderne, établies aux États-Unis depuis plus de 200 ans, ils sont agriculteurs, éleveurs de bétails. Les Amish continuent ce mode de vie simple et retiré alors que les Huttérites ont adopté un peu plus moderne. Pour mettre au point cette étude, les scientifiques de l’université de l’Arizona de Chicago aux États-Unis ont suivi plus de 60 enfants de 7 à 14 ans, les 30 enfants Amish ne présentaient aucun trouble lié à l’asthme contre 6 pour les enfants Huttérites. Des analyses de sang ont été effectuées, elles ont démontré que, chez les Amish, le système immunitaire était beaucoup plus diversifié, plus de globules blancs, ce qui permet un combat plus important contre les agents pathogènes.

Un micro-organisme responsable de cette résistance

Selon les chercheurs de cette étude, les enfants Amish ont développé dès la naissance une défense naturelle, les rendant plus aptes à combattre les affections tel l’asthme. Les scientifiques ont suggéré qu’un micro-organisme encore inconnu était présent dans leur habitation, il joue sans doute un rôle protecteur en activant l’immunité acquise dès la naissance et peut-être avant. Les conditions de vie des Amish semblent être une bonne alternative à une santé saine, faudrait il revenir à ce genre d’existence pour se débarrasser de tous ces problèmes respiratoires ? Il semble malheureusement que cela soit désormais impossible.

Mieux gérer l’asthme, Pixabay – InspiredImages

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Les pieds dans l'océan

Baskets sans chaussettes : comment protéger nos pieds des nombreuses infections ?

Les fans de mode n’ont pas pu passer à côté de cette nouvelle tendance pour …

Réagissez !