LOADING

Type to search

Etats-Unis : 17 années d’infertilité balayées par la naissance inespérée de sextuplés

7 mois ago
Share

Dans l’impasse frustrante concernant l’incapacité de donner naissance à des enfants et ce durant 17 ans (autant dire une éternité), un couple afro-américain de Richmond, capitale de la Virginie, ville située au Nord-Est des Etats-Unis, a eu enfin le plus beau des cadeaux en donnant vie à des sextuplés des deux sexes avec une parité heureuse : trois filles plus trois garçons. Cette histoire insolite nous ferait presque croire aux miracles !

Bébé

17 ans d’infertilité, une grossesse de seulement 4 mois et des sextuplés (6 bébés à la fois) : des chiffres à peine croyables à donner le tournis au bonheur !

C’est aux prémices de cette année 2017, plus précisément en janvier, que Adeboye et Ajibola Taiwo ont été informés qu’ils allaient être des parents. Réduite à un laps de temps très court de 4 mois, cette grossesse, non sans risques, leur tendait enfin les bras. Leur infertilité de 17 ans laissait place à tout son contraire : donner la vie et ce à des sextuplés, récemment, le 11 mai 2017. Ronald Ramus, directeur de la maternité du centre médical de Richmond en Virginie (en anglais : VCU) n’a pas tari de propos élogieux envers la maman, la comparant à une héroïne, qui a dû « manger, dormir et respirer pour sept ». Cette dernière a définitivement quitté l’hôpital le 18 mai, une semaine, jour pour jour, après la naissance des sextuplés. Ces petits anges, très frêles avec un poids chétif de seulement 500 grammes à un kilo, ont été obligés de rester plus longuement, en milieu hospitalier : ils ont été placés sous étroite surveillance dans le service des prématurés.

Des parents comblés : le courage mental et l’organisme mis à rude épreuve de la maman ont été salués, de façon appuyée, par le directeur de l’hôpital !

Dans une déclaration à la presse friande tout comme nous de ces contes de fée qu’elles relaie, la maman souhaite, de tout cœur, que ses enfants grandiront normalement et pourront dire « J’étais si petit, regardez-moi maintenant ! » et qu’ils auront, de surcroît, l’opportunité d’étudier dans « cette incroyable université » avec le dévouement nécessaire pour aider des familles étant dans la même configuration inédite que la sienne. En effet, la voilà mère aimante (tout comme son mari qui ne boude pas sa joie d’être père) d’une famille pas comme les autres, de par une rareté numéraire : en effet, en 2015, il y a eu près de 4 millions de naissances aux États-Unis, selon le Centre de prévention et contrôle des maladies (CDC en anglais) mais seulement 24 de ces naissances étaient de plus de 5 bébés ou d’autres accouchements d’ordre supérieur, soit 0,0006%…

Bébé, Pixabay – jakobking85

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *