Cantine

Les mesures du plan pauvreté se focalisent sur la cantine scolaire à 1 €

La cantine sera à un euro dans de nombreux établissements scolaires. Le petit déjeuner gratuit va être testé en Occitanie. Le gouvernement va lancer dans les prochains jours deux mesures du plan pauvreté. La cantine a un euro et le petit déjeuner offert dans les quartiers en grande difficulté, des faits annoncés par la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé et des Solidarités dans un entretien accordé au journal du dimanche.

S’attaquer aux inégalités

Aujourd’hui encore de nombreux enfants arrivent sur les bancs de l’école sans avoir pris un bon petit déjeuner. Pourtant, c’est essentiel pour leur santé, leur vitalité. La fin de la faim pour les élèves défavorisés, c’est le plan que veut mettre en place le gouvernement avec ces deux mesures phares du plan pauvreté. La cantine à un euro devrait être lancée très prochainement.

Les communes qui vont  s’engager dans cette démarche recevront une aide de l’État de deux euros par repas sachant que celui-ci coûte environ 4,50 euros. Cela devrait concerner plus de 10.000 communes en France. Dans les zones défavorisées, un enfant sur dix arrive en classe le ventre vide. Il n’a donc pas les mêmes chances face à l’apprentissage qu’un enfant qui a pris une bonne collation au petit déjeuner.

Une mesure de bon sens

Le président de la République l’avait promis dans le cadre de son plan pauvreté. Celui-ci devrait coûter plus de 8,5 milliards d’euros. La cantine joue un rôle essentiel dans le développement du goût des enfants. Elle propose aujourd’hui une grande variété d’ingrédients afin que les écoliers se familiarisent avec des saveurs inconnues. Le poisson blanc, le boeuf, le porc font partie des aliments les plus cités dans les menus. Les sources de protéines végétales sont encore trop rares.

Contrairement aux idées reçues, les frites sont peu présentes dans les cantines scolaires. Ces deux mesures vont être testées dans plus de huit académies. Le gouvernement prévoit de généraliser le dispositif à l’ensemble du territoire d’ici le mois de septembre. Rappelons que l’alimentation a un impact direct sur les performances des enfants d’où l’intérêt d’un bon petit déjeuner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *