Accueil / Actualités / Mal logés : statistiques inquiétantes de La Fondation Abbé Pierre

Mal logés : statistiques inquiétantes de La Fondation Abbé Pierre

Les mal logés sont au cœur d’un rapport proposé par la Fondation Abbé Pierre. Les statistiques dévoilées sont inquiétantes.

Photo d'illustration
Photo d’illustration

La Fondation Abbé Pierre a rendu son nouveau rapport et il n’est pas bon : 3,5 millions de personnes en France sont mal logées, 141 500 sont sans domicile fixe et notre pays continue sa progression dans la précarité. Parmi ces chiffres désastreux, il y a plusieurs situations : 411 000 personnes vivent chez un tiers, 38 000 dans une chambre d’hôtel, 19 485 dans une résidence sociale, 85 000 dans une habitation de misère. La fondation rappelle que la barre des 500 000 logements qui devaient se construire est bien loin du compte. Les logements sociaux sont en carence, le président de la République, François Hollande avait promis dans son programme, 150 000 logements sociaux.

Les mal logés sont toujours aussi nombreux en France

En 2014, le programme comptabilise 117 000 constructions. La Fondation Abbé Pierre déplore que rien n’ait véritablement fait pour éviter que la France s’enlise dans une misère toujours plus grande. Le pays est dans une crise du logement depuis déjà quelques années et le froid ainsi que la neige dans plusieurs départements accentuent la misère de ceux qui n’ont pas de logements décents. Seul, le 115 peut éventuellement donner un peu d’espoir, mais selon le dernier rapport de la fondation sur l’année 2014, 355 000 personnes ont cherché un abri pour une nuit et il y a 140 000 places recensées disponibles, les associations dirigent les autres vers des hôtels souvent très coûteux (40 000) et d’un confort précaire pour des familles.

Les solutions du gouvernement pour les mal logés

Il y a eu la loi Boutin en 2007 (loi au logement opposable) et 147 000 personnes sont devenues prioritaires, mais 55 000 restent sans solution. Cette loi n’a pu satisfaire qu’une infime partie des sans-logis ou mal logés. Le ministre du Logement en réponse à ce drame humain a annoncé mardi un plan pour mettre fin aux recours aux nuits d’hôtel. L’Etat va mobiliser 105 millions d’euros sur trois ans, il va proposer des logements « alternatifs et accompagnés », mais en attendant l’application des mesures, des personnes resteront dans la précarité pendant trois ans. La Fondation Abbé Pierre ce 3 février a remis la France face à sa misère.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Asthme

BPCO et asthme : des millions de personnes ont perdu la vie

L’asthme et la broncho-pneumopathie chronique respiratoire (BPCO) auraient fait plus de 3,6 millions de victimes, …

Réagissez !