Accueil / Actualités / Maltraitance : accusés à tort, les parents se battent pour faire reconnaître une maladie

Maltraitance : accusés à tort, les parents se battent pour faire reconnaître une maladie

Les faits se sont déroulés à Rambervilliers en 2012. La petite Louana alors âgée de trois mois est conduite par ses parents chez le médecin car elle refuse de téter. L’enfant est hospitalisée d’urgence, le corps médical constate  des bleus, il la signale à l’aide sociale à l’enfance. Les parents vont subir à partir de cet instant une série d’injustices, garde à vue, humiliations, leur fille est placée en famille d’accueil. Les parents clame leur innocence, ils pensent que leur fille souffre de la même maladie que la maman, l’Angioedème héréditaire.

Bébé

Accusés de maltraitance sur leur fille, ils vont pourtant se battre de long mois afin de la récupérer

Aujourd’hui, les deux parents demandent réparation en assignant devant le TGI de Nancy trois experts qui n’auraient pas détecté la maladie de l’enfant. A cause de cette erreur très grave, les parents vont être séparés de leur fille durant plus de trois ans et demi. L’Angioedème héréditaire est une maladie génétique rare qui se caractérise par la survenue d’œdème sous cutané, elle se transmet de parent à enfant. Peu connue du corps médical, il faut parfois de nombreuses années avant qu’elle ne soit correctement diagnostiquée. On estime à 50.000 personnes, le nombre de patients atteints de cette maladie en Europe, quant à la France, l’estimation se situe autour de 1000 malades mais le nombre non déclarés est probablement supérieur.

Privés de leur fillette, les parents demandent réparation

La petite Louane a aujourd’hui 5 ans, elle a été rendue à ses parents en août 2015 après plusieurs années de bataille judiciaire. En plus de ne pas avoir eu de contact avec leur fille, ils ont du subir le regard accusateur des voisins, des habitants de la commune. Les parents ont tout de même réussi après plusieurs échecs à réaliser une prise de sang. Les résultats ont permis de renverser la situation, la fillette souffrait bien de la même maladie que sa maman. Aujourd’hui, Louane souffre de plusieurs troubles : du langage, du comportement, d’abandon. Les parents demandent réparation même si rien ne changera le verdict de 2012 et toutes les conséquences dramatiques de ce dernier, un dédommagement financier leur permettrait de créer une association afin d’aider d’autres parents dont les enfants souffrent de maladies rares. Pourra-t-on rendre à cette enfant toutes ces années d’éloignement ?

Bébé, Pixabay – jakobking85

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sport

Un sportif filme sa crampe du mollet droit : du jamais vu tant c’est insoutenable !

Nous sommes tous égaux face à des crampes qui peuvent nous gâcher une séance de …

Réagissez !