Police

Manifestante blessée à Nice : elle aurait reçu un coup de matraque

La militante blessée à Nice lors de la manifestation des gilets jaunes s’est exprimée au micro de France Bleu Azur ce lundi matin. Elle évoque tous les événements, sa grande colère contre les forces de l’ordre, contre le président de la République et le maire de la ville. Elle souhaite mener le combat pour défendre les droits malgré les violences qu’elle a subies.

Un véritable trou noir

De cette journée, Geneviève Legay ne se souvient de rien. Cette septuagénaire a été grièvement blessée lors d’une manifestation des gilets jaunes place Garibaldi, un lieu habituel des rassemblements niçois. Ce jour-là, ils étaient interdits. Elle était venue défendre la liberté de manifester. Lors de la charge des policiers, elle est tombée au sol. Le procureur avait confirmé qu’elle avait été poussée par un fonctionnaire de police sans pourtant établir l’intentionnalité du policier. Geneviève raconte qu’elle attend les images de vidéosurveillance de la ville et elles prouveront qu’ils lui ont bien donné un coup sur la tête. Elle a un trou au sommet du crâne. Le policier responsable a exprimé ses regrets. Elle ne lui en veut pas et selon elle, la charge n’était pas justifiée.

Elle souffre toujours de fortes douleurs

Son traumatisme crânien la fait gravement souffrir. La septuagénaire a le coccyx et cinq côtes fracturées. Elle ne peut pas rester debout très longtemps, car elle a des pertes d’équilibre. Lors de la manifestation, elle était debout avec le drapeau de la paix à la main, c’est la dernière image dont elle se souvient. Elle s’est ensuite réveillée au CHU de Nice. Pour la première fois Geneviève livre son témoignage et dénonce publiquement l’attitude du président de la République et selon ses propos, il ne comprend rien au peuple. Elle n’est pas encore rétablie, mais elle est touchée par les nombreux messages de sympathie qui affluent tous les jours de partout. Elle aurait reçu plus d’un millier de lettres, de cadeaux de toute la France, d’Allemagne, de Belgique. Elle ne devrait pas quitter l’hôpital avant plusieurs semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *