Accueil / Actualités / Moustique tigre et le Chikungunya : les Antilles ont besoin d’aide

Moustique tigre et le Chikungunya : les Antilles ont besoin d’aide

Le moustique tigre et le Chikungunya sont au cœur d’une surveillance accrue aux Antilles. Marisol Touraine va envoyer du renfort au vu de la situation.

Moustique aux Antilles
[/media-credit] Moustique aux Antilles
Le moustique tigre et le Chikungunya sont inquiétants en France, mais ils sont largement problématiques dans les Antilles. Depuis la fin 2013, le nombre de malades ne cesse d’augmenter et les voyageurs ont tendance à importer les maladies, ce qui peut être le début d’une épidémie. Comme le risque de propagation est important depuis les Antilles, la mobilisation a été renforcée à cause de la situation. En effet, le moustique tigre apprécie grandement l’humidité. L’arrivée des pluies en Martinique et en Guadeloupe favorisera par conséquent le développement des larves et donc des maladies comme la Dengue et le Chikungunya.

Lutter contre la propagation du Chikungunya et du moustique tigre

Pour tenter de faire face à ce contexte problématique, la ministre de la Santé, Marisol Touraine a précisé que du renfort allait être envoyé dans les Antilles puisque 90 000 personnes ont été malades depuis le début de l’année. Il faut également noter que 470 patients ont été hospitalisés après l’apparition des premiers symptômes et 30 sont décédés. La situation est très problématique puisque les départs en vacances approchent, les Antilles seront donc prises d’assaut par une horde de touristes. Des retraités volontaires du corps médical seront amenés à exercer aux Antilles pour tenter de limiter la propagation de la Dengue ou du Chikungunya transporté par le moustique tigre.

Une épidémie aux Antilles à cause du moustique tigre

Les soins ne sont toutefois pas les seuls axes qui demandent une attention particulière. En effet, pour limiter la propagation du moustique tigre et des maladies, il est important de miser sur la prévention. Par conséquent, Marisol Touraine a demandé au CSA de diffuser des messages visant à renseigner la population sur les maladies tout en donnant des pistes pour se protéger. La ministre de la Santé a souhaité préciser qu’il fallait faire « face à une épidémie de grande ampleur », mais elle estime que le pic n’a pas encore été atteint.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !