Accueil / Actualités / Les nanoparticules d’or seraient en réalité la bête noire des cellules cancéreuses

Les nanoparticules d’or seraient en réalité la bête noire des cellules cancéreuses

L’or est le métal le plus convoité depuis des générations d’êtres humains. Rare, brillant, facile à travailler, inaltérable, il présente de nombreuses qualités dans de multiples domaines, aussi bien en chimie, en électronique, en métallurgie. Les chercheurs depuis longtemps déjà s’intéressent aux nanoparticules pour lutter contre les cellules cancéreuses. Les essais cliniques réalisés sur des rongeurs ont donné des résultats très prometteurs en ce domaine, plus de 80% des souris malades ont guéri, les effets secondaires restent inexistants.

Nanoparticules

La course de l’or n’est plus réservée aux seuls investisseurs financiers

L’or est depuis de nombreuses années un produit très envié, qui n’a jamais été utilisé pour soigner, éliminer les tumeurs cancéreuses. Il y a des millénaires, en Egypte, en Inde, en Chine, des médecins exploitaient ses qualités en médecine. Actuellement, les connecteurs des pacemakers, les implants pour l’oreille ou les plaques de protection des artères profitent des caractéristiques incontournables de l’or. De nombreuses expériences font appel aux nanoparticules pour cibler, localiser des cellules avec précision afin de les chauffer pour les détruire, nous sommes dans ce cas dans le domaine des traitements contre le cancer.

Les cellules cancéreuses détruites avec des nanoparticules d’or

Ce nouveau principe qui reste un espoir pour tous les malades atteintes de ces pathologies incurables est de détruire les tumeurs par photothermie, les tumeurs sont éclairées. Le traitement consiste à injecter ces nanoparticules dans le flux sanguin du patient par une intraveineuse. Des essais cliniques sont actuellement en cours aux Etats-Unis chez des patients atteints par des cancers de la tête, du cou, du poumon, de la prostate. La photothermie à partir de ces nanoparticules d’or représente une nouvelle thérapie qui reste prometteuse pour le traitement des cancers. De nombreuses recherches vont être mises en place afin de proposer dans le futur cette technique encourageante, elle deviendra un complément des méthodes existantes comme la chimiothérapie, la radiothérapie.

Nanoparticules, Wikipédia – Furmanj

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !