Accueil / Actualités / Prématurés, la photo bouleversante d’une petite fille envoyée aux députés

Prématurés, la photo bouleversante d’une petite fille envoyée aux députés

60.000 prématurés naissent chaque année, les parents sont mal épaulés. Aujourd’hui, une photo d’une toute petite fille créé la polémique, mais faut-il avoir peur de regarder la vérité en face ? En France, de nombreux enfants naissent avant terme.

Quelques lignes et une photo pour interpeller les députés

Cette petite Louise née à 25 semaines se bat pour la vie dans les bras de sa maman, c’est son combat de tous les instants et avec cette photo, l’association SOS Préma vient bousculer les députés de l’Assemblée nationale. Le quotidien des parents a été bouleversé avec cette naissance bien trop tôt. La carte postale envoyée aux 577 députés commence ainsi « poumons fragiles, et un SMIC par mois, je suis née le 6 avril à près de 5 mois et demi de grossesse et 610 grammes… maman fait 300 kilomètres pour venir me voir et papa ne vient que le week-end, car il doit travailler » .

Ces quelques lignes résument le combat de cette famille, mais également celui de milliers d’autres. L’argent est un facteur très important, la petite Louise est hospitalisée loin de sa famille, les trajets des parents, la nounou qui doit garder le grand frère, l’essence, les repas, l’hôtel et l’éloignement sont des facteurs très difficiles à supporter. La petite fille a besoin de ses deux parents pour se battre et malheureusement c’est impossible. Même quand elle sortira de l’hôpital, elle ne pourra pas aller en crèche, ses poumons seront encore trop fragiles.

Des enfants prématurés pour 7.4% des naissances

La directrice de l’association veut avec cette carte postale émouvante et forte alerter les députés sur les conditions désastreuses que rencontrent toutes ces familles qui vivent la situation des parents de Louise. Dans le monde, c’est un enfant sur 10 qui naît prématurément. En France, plus de 7,4% des naissances en 2010 contre seulement 5,9% en 1995 soit une augmentation de 22% en près de 15 ans, des chiffres révélés par l’association.

La science a fait de nombreux progrès, mais les femmes ont des enfants de plus en plus tard, la fatigue, le stress, tous ces facteurs sont des risques en plus pour des naissances prématurées. Un enfant sur quatre né prématuré, 40% présentent des séquelles ou un handicap.

Se battre pour donner plus de moyens à des familles en détresse

Ce cri silencieux via cette photo, c’est pour mobiliser les dirigeants sur le quotidien de toutes ces familles pas suffisamment épaulées, accompagnées. Une proposition de loi devrait reprendre les principales conclusions de ces experts, il reste encore beaucoup de choses à accomplir pour venir en aide à toutes ces petites Louise. Derrière toutes ces naissances se cachent l’angoisse des parents, des proches, le manque de moyen alloué aux professionnels de santé en charge de ses enfants. L’association SOS Préma se bat depuis plus de 12 ans auprès des parents bien seuls.

La main d’un bébé, Pixabay – HolgersFotografie

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !