Accueil / Actualités / Rougeole en PACA : le décès d’une ado relance le débat de la vaccination

Rougeole en PACA : le décès d’une ado relance le débat de la vaccination

L’information a été livrée par la ministre de la santé à l’assemblée nationale ce jeudi, une jeune fille âgée de 16 ans est décédée des suites d’une rougeole le 27 juin dernier. Elle appartenait à la communauté des gens du voyage, elle n’avait pas été vaccinée contre la rougeole. Ce décès montre à quel point la vaccination reste le seul moyen de se prémunir de ce genre de maladie grave dont les complications peuvent devenir dramatiques. L’organisation mondiale de la santé avait annoncé à la mi-juillet que plus de 35 personnes étaient mortes en Europe ces 12 derniers mois de la rougeole. Cette jeune fille est décédée d’une forme de la maladie particulièrement rare.

Vaccin

La rougeole est très contagieuse, elle vient de faire sa première victime en France

La ministre de la santé lors de son élocution à l’assemblée nationale a insisté sur l’importance d’une couverture vaccinale renforcée. La rougeole est une maladie virale très contagieuse, elle peut entraîner des complications très sévères, parfois mortelles. Elle se transmet par voie aérienne (postillons, éternuements). Elle reste contagieuse 3 à 5 jours avant l’apparition des premiers boutons jusqu’à 5 jours après l’éruption cutanée. Il est important que les femmes enceintes évitent un contact avec cette maladie en raison des risques d’avortement. Un traitement antibiotique est souvent prescrit notamment en cas de fièvre, de surinfection. Aujourd’hui, plus de 95% des enfants qui ont reçu une vaccination complète sont protégés contre cette maladie. La rougeole reste une infection évitable par la vaccination.

L’histoire de la rougeole a subi un vrai changement avec l’arrivée du vaccin en 1963

Au début des années 60, plus de 500 000 enfants étaient infectés chaque année dans le monde. La ministre de la santé souhaite passer en France de 3 à 11 vaccins obligatoires. Actuellement dans notre pays trois vaccins sont imposés, la Diphtérie, la Poliomyélite, le Tétanos. L’inquiétude grandit autour de la vaccination, de nombreuses personnes remettent en cause les mesures de sécurité autour de la fabrication des vaccins. Nous assistons en ce moment à un courant anti-vaccination. Il est pour un Français sur cinq plus dangereux que la maladie, pourtant c’est bien la façon la plus fiable de se prémunir de certaines maladies graves. La jeune fille de 16 ans originaire de Nice est décédée des suites d’une rougeole. La France n’est pas le seul pays à se préoccuper de cette maladie, la Roumanie a été touchée par une épidémie avec plus de 32 morts, 3074 cas ont été recensés en Italie dont un mort à la fin du mois de juin.

Vaccin, Pixabay – dfuhlert

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Un seul commentaire

  1. Puisque l’information vient du ministère qui veut imposer cette vaccination c’est forcément qu’elle est vraie, et que la fille en question n’est pas morte de la rougeole mais de ne pas avoir été vaccinée. A se demander si le ministère n’a pas ordonné lui-même son exécution pour servir d’argument.
    Toutes les informations OBJECTIVES sur la vaccination sont disponibles sur le site du ministère.
    Quelle honte, ce pays…

Réagissez !