Accueil / Actualités / La semaine européenne de la vaccination fête ses 10 ans, c’est le moment de s’informer

La semaine européenne de la vaccination fête ses 10 ans, c’est le moment de s’informer

En 2016, il est toujours d’actualité d’insister sur le fait que la vaccination reste un réflexe essentiel pour se prémunir des épidémies et qu’elle participe activement à sauver de nombreuses vies.

L’importance de la vaccination pour soi et les autres

A l’occasion de la semaine européenne de la vaccination qui aura lieu du 25 avril au 30 avril prochain, l’institut national de la prévention et d’éducation de la santé (INPES) et les agences régionales de santé (ARS) rappellent que se « faire vacciner, c’est se protéger et protéger les autres ». La vaccination est un geste simple et pourtant personne ne peut ignorer qu’il a sauvé de nombreuses vies à travers la planète.

L’institut de veille sanitaire tient à souligner que de nombreuses hospitalisations et plusieurs décès auraient pu être évités si plus de vaccinations avaient été mises en place, car plus la couverture vaccinale est importante, plus on réduit le risque d’épidémie et parfois certains vaccins ont même éradiqué plusieurs maladies graves. Entre 2008 et 2014, la rougeole a connu une propagation soutenue causant plus de 34 complications neurologiques et plus de 10 décès. En ce qui concerne, les infections à méningocoques, l’INVS déclare que parmi les 569 cas recensés entre 2011 et 2015 plus de 255 n’étaient pas vaccinés.

Tout le nécessaire pour s’informer vraiment sur la vaccination

Pour mieux comprendre et en assimiler les nombreux avantages, l’INPS a développé un site internet Vaccination Info Service, toutes les questions, les interrogations, les doutes, l’âge où l’on doit faire les rappels, comment fonctionne un vaccin, à quoi il sert, toutes les réponses seront disponibles ainsi que la manière de conserver un vaccin, le calendrier des vaccinations et les personnes habilitées à vacciner.

La semaine de la vaccination, concrètement à quoi sert-elle ?

Dans toute la France, des dispositifs seront implantés un peu partout dans le pays afin de sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur l’utilité de la vaccination. Cette semaine, c’est aussi l’occasion de rencontrer des professionnels de santé afin d’obtenir des conseils pratiques sur le calendrier. Les vaccins obligatoires restent la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (DTP), les vaccins recommandés par les autorités sanitaires sont la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la varicelle.

En cas de non-vaccination, les parents pourront se voir refuser l’inscription de leur enfant au sein d’une collectivité (crèche, colonies de vacances, école) et ils pourront même encourir une sanction pénale de 6 mois de prison et de 3750 euros d’amende. Malgré toutes les polémiques sur la vaccination, un seul geste est efficace malgré tout, la vaccination.

Vaccination, Wikimédia – John Keith – National Cancer Institute

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !