Accueil / Actualités / Sibérie : l’Anthrax tue un jeune garçon après une épidémie

Sibérie : l’Anthrax tue un jeune garçon après une épidémie

La région de Yamalo-Nenets en Sibérie est une vaste étendue de tourbière qui s’étend du nord du pays à la mer de Kara au-delà du cercle arctique. Elle est leur territoire depuis des millénaires, ils se déplacent avec leurs rennes, principale source de revenus. Ce peuple est tributaire des nouvelles industries, mais également du réchauffement climatique, s’ils ne sont plus en mesure de migrer, ils pourraient bien disparaître. La fonte du pergélisol (sol en permanence gelé) provoque des émissions de méthane dans l’atmosphère, un gaz à effet de serre, les scientifiques craignent que cela devienne une catastrophe pour le système climatique mondial. Une bactérie viens de resurgir due à la fonte du permafrost.

La Sibérie

Un garçon meurt après avoir mangé de la viande de rennes

Une région de la Sibérie vient d’être mise en quarantaine après le décès d’au moins 1500 rennes, ils ont été contaminés par une bactérie mortelle qui a refait son apparition. L’Antrax ou maladie du charbon a infecté les troupeaux de rennes. L’épidémie s’est malheureusement étendue à l’homme. En effet, un garçon de 12 ans est mort, il faisait partie d’une famille d’éleveurs, il a été infecté après avoir consommé de la viande de rennes. Actuellement, la région est confrontée à des températures très inhabituelles cela provoque la fonte du permafrost, ce sol gelé se maintient à des températures en dessous de 0°c durant plus de deux ans.

Une épidémie d’Anthrax expliquée peut-être par un cadavre de renne

Selon le Washington Post, l’épidémie se serait réactivée suite à la découverte d’un cadavre de renne infecté par la bactérie, mort depuis plus de 75 ans, il a été emprisonné dans la glace. Il avait été gelé, la fonte des glaces a réactivé la bactérie mortelle. L’Anthrax ou maladie du charbon se transmet par ingestion, la forme cutanée est de loin la moins grave, elle se traduit par une escarre noirâtre, elle se guérit dans 90% des cas.

4500 rennes ont été contraints d’être vaccinés

Le charbon gastro-intestinal est la forme la plus dangereuse : diarrhées sanglantes, vomissements, état de choc, mortelle dans 95% des cas en l’absence de traitement. Le charbon aurait été utilisé par le Japon durant la 2e guerre mondiale, plus de 10 pays possèdent ce germe dans leur arsenal militaire. Selon les autorités sibériennes, 72 personnes dont 41 enfants ont été hospitalisés pour limiter le risque de contagion parmi la population, plus de 4500 rennes ont été vaccinés, le but serait d’immuniser plus de 41.000 animaux. Le réchauffement climatique est-il en train de bouleverser la planète dans l’indifférence la plus totale, en a-t-on vraiment conscience ?

La Sibérie, Pixabay – ugolga

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !