Accueil / Actualités / Le surprenant paraplégique Joe Kals traversera les Etats-Unis à partir de juin prochain

Le surprenant paraplégique Joe Kals traversera les Etats-Unis à partir de juin prochain

Joe Kals, paraplégique accidentellement depuis 1982, avec la volonté étant hors normes et profondément empathique, de se battre pour bousculer les mentalités et susciter l’intérêt des chercheurs, concernant les fêlures de la moelle épinière, vient d’attirer les phares médiatiques, avec le souhait très fort d’accomplir, à la seule force de ses bras, une traversée des Etats-Unis.

Route Etats-Unis

Paraplégique depuis ses vingt, Joe Kals est un spécialiste déjà connu d’exploits sportifs, destinés à lever des fonds pour les accidentés de la moelle épinière, comme lui

Joe Kals, un paraplégique résidant aujourd’hui dans la ville de Menton, a vu sa vie basculer tragiquement un samedi de juin 1982, où il a été une victime d’un accident de moto, à l’âge de vingt ans, qui aurait pu lui être fatal. Il est cependant devenu paraplégique, avec notamment, la section complète de la moelle épinière en 12ème dorsale. Depuis il est pugnace, par l’intermédiaire bienheureuse des levées de fonds, orchestrées par ses soins, dans l’objectif de faire avancer la recherche, concernant la moelle épinière, étant négligée à ses yeux. Il est notamment à la tête d’une association combative et portant son nom. Il s’est adonné à des échappées aventureuses et courageuses, en fauteuil roulant, que ce soit en Europe, en Afrique, et pour clore la liste de ses épopées, au Canada. Mais l’inertie étant toujours de mise du côté de la plupart des chercheurs, il a repoussé plus loin ses limites, dans les années 2000, et de poursuivre son dépassement de soi, grâce à des orthèses mais aussi des béquilles. Menton a été sa ville de familiarisation avec ce nouvel équipement avant un autre défi fou : la traversée complète des Etats-Unis.

Le paraplégique Joe Kals relèvera un exploit, aux prémices de l’été prochain, à savoir la traversée des Etats-Unis, ce avec une aide des plus minimes, celle de ses béquilles

Fortement imprégné et impressionné par l’histoire de Terry Fox, un jeune canadien qui, à la suite d’un cancer et à l’amputation d’une de ses jambes, réalisa un incroyable exploit en 1980 avec son « Marathon de l’Espoir » (un périple de 5 000 kilomètres en parcourant les Etats-Unis d’un océan à un autre), afin de collecter des fonds pour la recherche contre le cancer, Joe Kals a décidé de défier l’impossible de façon similaire, une des plus belles récompenses , si elle aboutit : dès le mois de juin prochain, il entamera une traversée des États-Unis, de New-York à la Californie. Mais pour réaliser un incroyable défi de plus de 5 000 kilomètres, il lui faut d’abord les moyens financiers nécessaires, au préalable, pour l’organisation de cette odyssée sur bitume, ce à l’échelle d’un pays-continent. Il a lancé une campagne de financement participatif que nous lui souhaitons couronnée d’un succès, pour lui mais surtout pour tous ceux dont la moelle épinière a été abîmée, avec comme cadeau empoisonné, une paralysie, le plus souvent partielle, ce qui est le cas le concernant : son défi osé est plus qu’une performance individuelle.

Route Etats-Unis, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Sexe

La définition délicate de la durée normale d’un rapport sexuel

Quelle est la durée normale d’un rapport sexuel ? Un rapport, qui en appelle à …

Réagissez !