Accueil / Actualités / Tabac : les personnes en situation de précarité ont des difficultés pour stopper la cigarette

Tabac : les personnes en situation de précarité ont des difficultés pour stopper la cigarette

Ces quelques mots peuvent sonner faux au vu du prix exorbitant des paquets de cigarette. En effet, le tabac ne cesse de subir de multiples augmentations, pourtant, les personnes ayant des revenus faibles ont tendance à se réfugier dans la consommation du tabac. Une manière pour eux de gérer le stress, l’avenir reste incertain, le chômage, l’ennui, c’est alors un véritable cercle vicieux, la dépendance nicotinique s’installe au détriment de la santé. La journée mondiale sans tabac a lieu ce mercredi 31 mai, une occasion de songer à arrêter la cigarette. 

Tabac

Le tabac tue chaque année plus de 7 millions de personnes à travers le monde selon l’organisation mondiale de la santé

Le tabagisme réduit l’espérance de vie, c’est inévitable pourtant de nombreuses personnes n’en prennent pas conscience, ils se refusent à considérer la dangerosité de la situation. Une sorte de déni qui peut à long terme devenir dangereux pour la santé. Actuellement, plus de 13 millions de Français fument de façon quotidienne. Selon la ligue contre le cancer, plus de six personnes sur dix voudraient arrêter de fumer, en réalité ils ne sont que 400.000 à sauter le pas. L’arrêt du tabac est pourtant essentiel si l’on veut prolonger son espérance de vie. La campagne lancée en tout début de semaine organisée par la ligue contre le cancer se veut convaincante avec ces mots : arrêter de fumer, améliore le souffle, la fertilité, le budget quotidien, vous réduisez aussi le risque d’avoir un cancer.

Près d’une personne sur deux au chômage fume quotidiennement, comment expliquer cette situation ?

Le baromètre santé 2016 révèle les résultats d’une étude menée par Santé publique France. La difficulté d’arrêter le tabac serait étroitement lié au niveau des revenus, de la qualification. L’enquête a été réalisée au téléphone auprès de 15.000 personnes entre 15 et 75 ans sur la période comprise entre le 1er janvier et le 1er août 2016, avant la mise en circulation du paquet neutre et la hausse des remboursements des substituts nicotiniques. Lorsque la situation financière est précaire, on a du mal à se projeter vers l’avenir, la santé passe aussi au second plan, on peut également sous estimer le danger que représente vraiment le tabagisme. Nombreux estiment que les problèmes de santé ne touchent que les autres. La plupart des personnes en situation de précarité déclarent que la cigarette, c’est tout ce qu’il nous reste.

Tabac, Pixabay – Unsplash

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Un fumeur

Vierzon : un cinquantenaire agressé violemment pour avoir simplement refusé de donner une cigarette

Un homme a été roué de coups par trois individus, dimanche soir, dans un jardin …

Réagissez !