Accueil / Actualités / Le tatouage a explosé en France ces dernières années

Le tatouage a explosé en France ces dernières années

Le mondial du tatouage ouvre ses portes à Paris durant tout le week-end, tous les amateurs vont pouvoir à travers les différents stands peut-être réaliser leur rêve, celui de se faire tatouer un motif. Les styles se confondent, mais cette année les motifs Japonisans, les old school, les réalistes ont encore la côte et une tendance se détache celle proche de la peinture abstraite. Depuis plus d’une dizaine d’années, le tatouage a fait son chemin, c’est presque devenu banal, la peau c’est désormais le reflet de nos émotions, de nos envies, mais toutes les précautions sont-elles prises avant de sauter le pas ?

Le mondial du tatouage accueille les visiteurs depuis vendredi et jusqu’à dimanche

C’est à peu près 30.000 visiteurs qui sont attendus. Tous les sujets peuvent inspirer les tatoueurs, certains se battent pour que le tatouage soit reconnu comme le 10e art, les plus grands tatoueurs sont réunis dans la capitale à l’occasion de cette grande fête organisée par la strar dans ce domaine, Tin-Tin, il a tatoué les plus grands et de nombreuses personnes recherchent son talent, l’artiste sera lui aussi dans le 19e arrondissement de Paris à la Villette pour ce mondial. Il est difficile de savoir avec exactitude combien de personnes sont tatouées en France, un sondage réalisé par l’IFOP en 2010 pour Dimanche Ouest indiquait que cela représentait environ 10% de la population, des jeunes entre 25 et 34 ans 20%. Le tatouage existe depuis fort longtemps, mais il s’est démocratisé depuis les années 70. Aujourd’hui ce sont plus de 1500 tatoueurs qui ont pignon sur rue.

Les tatoueurs prennent-ils toujours d’un point de vue sanitaire des précautions ?

Les techniques ont évolué avec plus de qualité, le matériel est plus pointu, les codes d’hygiène sont beaucoup plus stricts. Avant de se faire tatouer, il faut s’assurer que les instruments utilisés soient très propres et que toutes les mesures soient prises pour éviter les maladies contagieuses comme le Sida, le Tétanos, l’Hépatite. Il faut également éviter de se faire tatouer sur un grain de beauté et les femmes doivent s’abstenir sur les seins et le ventre, car la grossesse déforme les dessins. Le tatoueur doit remettre un fois le travail terminé, un guide qui explique comment éviter les infections et garder son tatouage intact. Les tatouages peuvent lasser, les éliminer coute très cher, alors il faut bien réfléchir et lorsque la décision est prise se diriger vers un tatoueur reconnu.

Tatouages, Pixabay – licel

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !