Accueil / Actualités / Une égyptienne pesant initialement 500 kilos, transférée de Bombay à Abou Dabi, a déjà perdu 323 kilos en 3 mois !

Une égyptienne pesant initialement 500 kilos, transférée de Bombay à Abou Dabi, a déjà perdu 323 kilos en 3 mois !

Nous suivons depuis déjà plusieurs semaines les péripéties d’une femme, de nationalité égyptienne, qui aurait été, bien avant une opération gracieuse et un régime drastique, sans presque nul doute, la femme la plus grosse du monde, avec initialement plus de 500 kilos, en raison d’un éléphantiasis. Après l’Inde, elle se trouve aux Emirats Arabes Unis. Elle ne pèse plus que 176,6 kilos et voit son avenir avec maintenant beaucoup plus de légèreté bien qu’un retour chez elle ne soit encore précoce : elle se plie à un sérieux protocole de soins.

Obésité

La générosité d’un chirurgien indien avait facilité une prise en charge (chirurgie bariatrique et régime ad hoc) ayant permis à Eman Ahmed Abd El Aty de perdre 323 kilos en seulement 3 mois : un véritable miracle

Nous nous réjouissons de son opération chirurgicale, de type bariatrique, véritable prouesse, réalisée par un chirurgien de Bombay, qui avait été ému par son parcours de vie, que nous pourrions même qualifier de survie avec en particulier une pléthore de complications (dont une attaque) et une incapacité totale à se mouvoir pendant plus de 25 années. Il avait proposé de manier le scalpel à titre gratuit avec une empathie que nous ne pouvons qu’encenser et de la soumettre, dans l’hôpital où il exerce, à un régime alimentaire drastique liquide. Délestée de 323 kilos en 3 mois, Eman Ahmed Abd El Aty a rejoint, ce jeudi 4 mai, Abou Dhabi, avec pour visée d’y poursuivre avec sérieux sa convalescence et pour être précis une physiothérapie d’un an à l’hôpital Burjeel, selon les dires du staff médical de Bombay.

L’hôpital de Burjeel (Emirats Arabes Unis) a pris le relais, pour une physiothérapie d’un an, sous la pression de Shaima, la sœur de cette patiente fascinant le monde entier avide sans satiété de sensationnel

Normalement, Eman Ahmed Abd El Aty aurait pu continuer à être soignée à Bombay mais sa sœur Shaima s’est insurgée avec férocité contre la nature inadmissible et l’efficacité laissant à désirer du traitement lui étant infligées : elle n’a pas mâché ses mots et son animosité contre le personnel soignant de l’hôpital de Bombay et ce même publiquement en s’adressant à la presse des Emirats Arabes Unis. Sanet Meyer, la personne responsable des transferts médicaux à Burjeel en a pris bonne note. D’un point de vue logistique, les moyens déployés pour le transfert de la patiente si singulière sont hors normes : « Nous avons fait venir une civière hydraulique d’Italie pour le voyage d’Eman et elle aura des docteurs, des soignants et des infirmières avec elle », a dit Sanet Meyer, avec la volonté d’assurer et de rassurer.

Obésité, Pixabay – cocoparisienne

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Cancer

Cancer : les traitements alternatifs ne seraient pas aussi intéressants

Il existe plusieurs types de traitements alternatifs, les pharmacologiques, l’acupuncture, la phytothérapie, la naturothérapie. Les …

Réagissez !