LOADING

Type to search

Tags:

Vincent Lambert : une décision en faveur de l’arrêt des soins

3 années ago
Share

Vincent Lambert est devenu tétraplégique après un terrible accident de moto. Depuis sa famille se déchire concernant le futur de ce trentenaire.

Hôpital

[/media-credit] Hôpital

En 2008, Vincent Lambert est victime d’un terrible accident de moto. Ce dernier l’a rendu tétraplégique et il est désormais dans un état végétatif. Deux camps sont observés dans cette famille. Il y a d’un côté l’épouse de cet homme qui a partagé les volontés de son mari. Lors d’un entretien avec son époux, ils avaient exprimé leur désir concernant la fin de vie. Dans une interview accordée au Monde, l’épouse de Vincent Lambert précisait qu’ils étaient tous les deux des infirmiers et elle savait que ce « n’était [pas] une vie dont il aurait voulu ».

Le Conseil d’État demande l’arrêt des soins de Vincent Lambert

Il y a de l’autre côté, les parents de Vincent Lambert qui ne souhaitent pas stopper les soins. Cette volonté est toutefois contraire à celle des médecins. Dans cet entretien, sa femme précise que « sa souffrance est reconnue par tout le corps médical et par un professeur d’éthique ». Elle a également précisé que six de ses huit frères se prononcent en faveur de l’arrêt des soins. La famille Lambert attendait donc la décision du Conseil d’État. Ce dernier composé de 17 juges a décidé de suivre le rapporteur public.

Une juridiction européenne très longue

Par conséquent, le Conseil d’État est en faveur de l’arrêt des soins concernant Vincent Lambert. Toutefois, cette affaire pourrait ne pas se terminer à ce stade, car les parents de cet homme de 38 ans ont déposé ce mardi un recours devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Cette dernière doit statuer sur ce dossier et les parents qui sont des catholiques traditionnalistes espèrent que l’arrêt des soins ne sera pas programmé. La procédure pourrait toutefois être longue selon un avocat qui a fait part de son avis dans un entretien accordé à l’Express. Selon lui, la juridiction pourrait demander entre 4 et 6 ans d’attente.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *