Accueil / Ailleurs sur le Web / Cigarette électronique : des publicités interdites pour ce dispositif !

Cigarette électronique : des publicités interdites pour ce dispositif !

Il est surprenant de constater que la cigarette électronique ne bénéficie pas de la même rigueur que le tabac à la télévision. Les publicités seront interdites.

La cigarette électronique

Le Journal Officiel stoppe la publicité de la cigarette électronique

Depuis quelques mois, la télévision met en avant des publicités pour les cigarettes électroniques. Elles vantent généralement les mérites de ce procédé qui permet de changer de capsule en quelques secondes seulement. Toutefois, ces publicités peuvent faire bondir certains acteurs du secteur ou des téléspectateurs, car finalement l’e-cigarette n’avait pas les mêmes contraintes que le tabac. Une publication dans le Journal Officiel daté du 20 mai remet les pendules à l’heure et tout le monde se retrouve sur le même pied d’égalité.

L’e-cigarette est considérées comme un produit de tabac

Cette ordonnance est très explicite, elle insiste sur le fait que l’interdiction de la publicité ou de la propagande est totalement interdite pour les produits du tabac ou encore le tabac en lui-même. La cigarette électronique ne semble pas être mentionnée explicitement, mais elle est en réalité répertoriée dans les produits du tabac. Elle sera de ce fait logée à la même enseigne que les cigarettes classiques. Il sera également impossible d’effectuer une distribution gratuite ou encore une vente à un prix inférieur à celui homologué.

Les avis divergent concernant la lutte contre les cigarettes électroniques

Si les publicités pour l’e-cigarette étaient visibles à la télévision ces dernières semaines, il devrait y avoir du changement dans les prochains jours. Nombreuses sont les personnes qui tirent la sonnette d’alarme concernant l’ampleur de la cigarette électronique. Deux camps s’affrontent, le premier estime que ces produits sont aussi nocifs que le tabac classique, ils devraient donc être inclus dans la lutte antitabac. A contrario, d’autres sont convaincus que les risques sont moindres, ce serait même un dispositif intéressant pour stopper la cigarette qui ne cesse de tuer au fil des années. Difficile de tirer le vrai du faux dans toutes ces études.

La cigarette électronique, Pixabay – lindsayfox

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Paille

Une simple paille qui aurait la faculté de déceler la drogue du violeur

C’est en effet, l’idée lumineuse que trois lycéennes de Miami aux Etats-Unis ont pu avoir. …

7 commentaires

  1. « Il est surprenant de constater que la cigarette électronique ne bénéficie pas de la même rigueur que le tabac à la télévision »
    voila une prise de position posée à votre première phrase.En quoi est-ce surprenant?
    moi ce que je trouve surprenant c’est qu’on mette sur le même plan le tabac et la e-cigarette.

  2. Les seuls à vraiment trouver quelque chose de négatif à dire sur la cigarette électronique sont les cigarettiers et les buralistes, qui voient leur clientèle diminuer. Moi, je me rend compte des avantages à être passée à l’e-cigarette après avoir désespérément essayé d’arrêter le tabac depuis 30 ans au moins. Parmi les plus importants de ces avantages, c’est d’avoir récupéré une meilleure capacité pulmonaire d’une part, et les économies (dépense mensuelle de 30 euros, contre 150 pour le tabac, les filtres et les feuilles à rouler précédemment). Quand est-ce qu’on écoutera l’avis des consommateurs avisés, qui sont conscients qu’il ne faut pas acheter n’importe quel produit et connaissent ceux qui sont sains et ceux qu’il faut éviter ? Qu’on légifère sur la fabrication des e-liquides ou du matériel, ça je veux bien l’admettre, dans la mesure où c’est pour protéger les consommateurs, mais dans la loi qui a été promulguée, il y a de grosses idioties, comme la limitation de la vente aux flacons de 10 ml, c’est carrément ridicule ! Quant à ce qui est de la publicité, personnellement, je m’en passe, je n’apprécie pas particulièrement et pas que à propos de la e-cigarette^^. Le bouche à oreille, les forums, et l’expérience m’apparaissent plus intéressants.

  3. c’est bien : l’état est donc pro-cancer … en reniant toutes les études prouvant l’absurdité de leurs positions. Bientôt les aubergines vont elles êtres aussi considérées comme des produits du tabac en raison de leur teneur en nicotine ?

  4. Personne n’a pu prouver la nocivité de la e-cigarette et, bien au contraire, la grande majorité des médecins et des scientifiques affirme qu’elle est infiniment moins dangereuse que le tabac contre lequel elle a des effets indéniablement positifs et on en interdit la publicité !!! Principe de précaution ? Effet d’un puissant lobbying (voire de corruption) de ceux à qui cet obstacle supplémentaire au développement de la e-cigarette profiterait ?

  5. Il est urgent d’interdire également la publicité pour les cigarettes en chocolat…

  6. Difficile de tirer le vrai du faux ?
    _ Concernant le propylène glycol: depuis des décennies les gens du spectacle inhalent chaque jour les vapeurs artificielles générées sur les scènes. Sachez également que vous en consommez dans énormément de produits vendus (cf. E1520). Existe-t’il un quelconque rapport concernant un problème avec ce produit ? Réponse: « non ! ».
    _ Concernant les arômes alimentaires: idem !
    _ Concernant la combustion du filament qui rougeoie pour vaporiser le e-liquide: on sait que s’il est trop chauffé cela peut produire des substances toxiques tout comme si vous faites carboniser votre steak sur la poêle, mais qui consommerait un steak carbonisé ? Et bien, c’est pareil avec la vapoteuse; Qui inhalerait des vapeurs au goût acre d’un e-liquide brûlé ? Personne ! De plus il existe désormais des résistances noyées dans la céramique. Cela permet de chauffer le e-liquide sans le bruler (la mèche est remplacée par la porosité de la céramique). Il n’y a donc pas de point négatif !

    Concernant l’incidence d’une publicité de e-cigarette sur les enfants; Qui peut croire que les enfants on attendu la e-cigarette pour passer à la cigarette ? Qui peut croire que la vapoteuse incite à passer à la cigarette ?
    En attendant, il est avéré que de nombreux fumeurs préfèrent vapoter.
    … Combien de vie à sauver ?

    • Rien a ajouter.
      Mais il semblerait que la pilule passe mal pour le lobby du tabac qui perd des clients au profit d’une industrie qui n’est pas soumise aux mêmes contraintes.
      La santé des consommateurs n’est finalement que secondaire, malgré ce que l’on voudrait nous faire croire.

Réagissez !