Accueil / Grossesse / Des inquiétudes à cause des hydrocarbures dans les couches de bébé

Des inquiétudes à cause des hydrocarbures dans les couches de bébé

Un nourrisson génère plus d’une tonne de déchets de couches entre le premier jour de sa naissance et le moment où il sera propre. Il faut rappeler que les couches dites classiques mettent entre 300 et 500 ans à se dégrader dans la nature. Elles sont en contact avec la peau de l’enfant quotidiennement. La marque Pampers est sans doute la plus utilisée par les parents, elle reste la leader sur le marché. Une étude menée par l’association Santé Environnement France en partenariat avec Love and Green, une enseigne de couches écologiques, révèle que des composants dérivés du pétrole seraient présents dans les couches.

La main d'un bébé

Du Pétrolalum découvert dans les couches des enfants

Des tests ont été réalisés en laboratoire, les couches de cette marque très connue contiendraient effectivement des hydrocarbures aromatiques polycycliques. L’union européenne considère que ces composants sont cancérigènes. Ces couches renferment 0,2 mg/kg, un taux qui reste très faible qui est situé bien en dessous des seuils fixés par l’UE. Dans les colonnes du Parisien, on apprend que ces HAP apparaissent sous le nom de Pétrolalum, un adoucissant pour la peau des bébés plus connu en tant que vaseline. Malgré son infime présence, certains médecins se disent inquiets comme le précise la directrice de l’ASEP qui regroupe plus de 2500 professionnels de santé.

Les couches doivent être confortables

Lorsqu’un bébé arrive dans une famille, chaque parent souhaite pour son enfant ce qu’il y a de mieux, la meilleure alimentation, l’environnement le plus sain, l’amour, la tendresse, la patience. Comment alors protéger son enfant de tous ces polluants qui nous entourent de plus en plus ? Doit-on les faire vivre dans une grotte loin de toute civilisation ? La réponse est bien évidemment négative, ce n’est pas protéger son enfant de l’exclure des autres, de la nature. Lorsque les parents achètent des couches, ils voudraient qu’elles soient les plus confortables, les plus saines et surtout sans produits toxiques.

Vers une domination des couches écologiques

Aujourd’hui, les couches comme les serviettes périodiques féminines sont de plus en plus absorbantes, c’est pourquoi, il faut se poser les bonnes questions sur leur composition. Alors que ces HAP sont utilisés pour protéger la peau des bébés, elles contiennent des molécules potentiellement dangereuses. Faut-il alors revenir aux couches lavables ? On les trouve dans les magasins bio ou sur internet. Ce retour en arrière reste tout de même contraignant, les parents qui les ont adopté passent le plus clair de leur temps à faire des machines à laver. Alors la solution la plus envisageable reste les couches écologiques plus chères que les 1er prix mais moins que certaines grandes marques.

La main d’un bébé, Pixabay – StockSnap

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Grossesse

La grossesse et le tabac ne font pas bon ménage, il impacterait le poids du bébé

Grossesse et tabac sont deux mots qui ne vont pas ensemble. Une femme enceinte qui fume s’expose …

Réagissez !