LOADING

Type to search

Snapchat : les selfies pourraient rapporter de l’argent

2 années ago
Share

Snapchat est une application qui a le vent en poupe et les selfies pourraient participer davantage à l’engouement. En effet, un concept de monétisation est susceptible d’être mis en place pour générer des revenus.

Snapchat

Snapchat / Crédit Photo : Flickr – AdamPrzezdziek

Comme le fut Facebook, Snapchat a vu le jour sur les bancs d’une université et plus précisément celle de Stanford en Californie. Spécialisée dans le partage des vidéos et des photos, elle a su combler le cœur des utilisateurs et la société souhaite désormais rentabiliser ce succès. Sur Internet, les publicités dominent largement, car elles sont à l’origine d’une forte économie. Par conséquent, des selfies publicitaires pourraient être dévoilés prochainement.

Snapchat dessinerait les marques pour les selfies sponsorisés

Les selfies attirent de plus en plus les utilisateurs et les fabricants ont d’ailleurs peaufiné la qualité du capteur à l’avant du Smartphone. Certains modèles se sont même spécialisés dans ce domaine en proposant toujours un nombre de pixels plus important. De ce fait, Snapchat aurait l’intention selon Financial Times de développer un nouveau concept publicitaire qui reposerait sur des filtres à selfies sponsorisés. Ces derniers mettront ainsi en valeur une marque, mais les logos seront spécifiques à Snapchat, car c’est la société qui sera en charge de les dessiner. Certains utilisateurs pourraient ne pas apprécier le fonctionnement, car ce sont leurs selfies qui seront utilisés.

Snapchat pourrait générer de forts revenus avec les selfies

Snapchat est une application déployée sur iOS (Apple) et Android (Google), mais elle reste gratuite. Les équipes sont donc contraintes de développer des solutions pour rentabiliser le logiciel. Elles auraient décidé de se focaliser sur les publicités et le format pourrait rapporter gros. En effet, Snapchat espère générer près de 100 millions de dollars. Pour rappel, les contenus ne sont visibles qu’une dizaine de secondes par les destinataires et la valorisation de la start-up est tout de même de 16 milliards de dollars.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *