Accueil / Médicaments / Les Français seraient moins retissant vis-à-vis des médicaments génériques

Les Français seraient moins retissant vis-à-vis des médicaments génériques

Il semblerait que doucement les patients se familiarisent avec les génériques, mais cela demande du temps et surtout de la confiance, car certaines molécules restent aux yeux de certaines personnes bien moins efficaces que la marque.

La campagne lancée en 2015 en faveur des génériques tiendrait ses promesses

Le taux de vente est passé de 40,1 en 2014 à 42,9% en 2015 selon l’inspection générale des affaires sociales « IGAS », soit une petite avancée timide. Il y a de cela un an selon un sondage  IFOP, plus de 45% des Français interrogés refusaient les génériques lors d’une consultation médicale. La vente des génériques dans notre pays malgré cette progression toute relative reste tout de même à la traîne par rapport à d’autres pays européens.

Marisol Touraine encouragerait la prescription de génériques

Pour essayer de faire bouger les choses plus rapidement, la ministre de la Santé Marisol Touraine avait présenté il y a un an, un plan d’action national, il visait à améliorer les prescriptions de génériques dans les établissements accueillant les personnes âgées dépendantes, à l’hôpital, en ville, la ministre espérait réaliser plus de 350 millions d’euros  d’économies avec ce plan d’action en plus de trois ans et dans un rapport publié ce vendredi par l’IGAS relayées par Pourquoi Docteur, les premières conclusions seraient encourageantes.

70% des médecins auraient modifié leurs habitudes

Les médicaments génériques sont sur la progression et même si cela reste timide, ils représentent à l’heure actuelle 42,9% du marché. Depuis le 1er janvier 2015, les médecins ont l’obligation de prescrire les médicaments à partir du nom de la molécule et plus celle de la marque et selon le rapport de l’IGAS, seulement 70% des médecins généralistes avouent avoir changé leur habitude. Il reste encore des efforts à faire, mais forcer les patients à se soigner avec des génériques pour résorber le trou de la sécurité sociale et payer un médicament de marque n’est pas à la portée de tout à chacun et même s’il est remboursé par la suite, que devient la liberté du choix ? Les génériques sont-ils aussi efficaces que les médicaments de marque, qu’en pensez-vous ?

Médicaments, Pixabay – Mizianitka

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médicaments

Gaspillage de médicaments : une plateforme collaborative pour leur offrir une 2e vie

Les Français se sentent de plus en plus concernés par le gaspillage, les médicaments font …

Réagissez !