La pilule est-elle toujours autant plébiscitée par les femmes ?

La pilule est devenue légale en 1967. Le général De Gaule a promulgué le texte en décembre de cette même année. Il faudra attendre 1974 pour qu’elle soit prescrite aux mineurs sans avis parental. En juin 1991, on assiste à une petite révolution, celle de la mise sur le marché de la pilule du lendemain sans prescription médicale. Elle deviendra gratuite pour les mineurs dix ans plus tard.

Pilule

D’autres moyens de contraception existent sur le marché, sont-ils aussi décriés que la pilule ?

La contraception, c’est une liberté pour les femmes face à la conception d’un enfant, le nombre de grossesses non désirées a chuté depuis 30 ans pourtant le nombre d’IVG a continué d’augmenter légèrement. Les oublis représentent un danger supplémentaire de voir les IVG grimper. Selon un sondage, 79% des femmes ont déjà oublié ce petit comprimé du soir. Les effets bénéfiques et défavorables sont assez bien connus à court terme. L’implant est efficace durant trois ans, le patch diffuse quotidiennement une dose d’hormone durant une semaine, le stérilet rend la fécondation impossible. Il y a aussi la stérilisation féminine couramment appelée la ligature des trompes ou encore l’anneau qui est valable durant trois semaines. La pilule à 50 ans devient aujourd’hui très contestée. Est-ce la fin d’une domination de ce contraceptif ?

La pilule représentait l’émancipation de la femme et le symbole d’une sexualité libre

Aujourd’hui, elle souffre d’une vraie remise en question. De nombreux témoignages remontent à la surface, ils dénoncent les effets secondaires. En 2016, une étude danoise a même révélé le lien entre la prise de la pilule et la dépression. Selon l’enquête Fécond de l’institut national d’étude démographique, le nombre de femmes prenant la pilule est passé de 50 à 41% entre 2010 et 2013. La pilule ne rencontre plus autant d’engouement auprès des femmes. Elle remettent la pilule en question à cause de nombreux facteurs : contraignante, dangereuse. Certaines l’oublient malgré les alertes du téléphone portable alors que d’autres l’évince pour la prise de poids. En parallèle, pour celles qui fument; la pilule ne fait pas bon ménage. Les effets secondaires sont alors nombreux : baisse de la libido, de la tension, des maux de ventre, de tête, peur des risques sur la santé, thrombose, problèmes cardiaques.

Il semblerait que la pilule ne soit pas une solution à long terme. Les femmes avouent ne plus lui faire confiance, car elle empoisonnerait le corps. Ces petits comprimés tellement appréciés sont-ils devenus synonyme de risques pour la santé ?

Pilule, Pixabay

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médicaments

Les traitements de la maladie de Crohn pourraient augmenter le risque de lymphome

La maladie de Crohn est en progression ces dernières décennies. En France, plus de 120.000 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *