Les femmes enceintes peuvent-elles utiliser les huiles essentielles (HE) ? C’est la grande question qu’elles se posent dès qu’elles envisagent une grossesse. Les huiles essentielles présentent de nombreux bienfaits pour la santé et il serait dommage de ne pas en profiter. Toutefois, l’aromathérapie demande des connaissances puisque l’usage n’est pas sans risque surtout pour les femmes enceintes. Elles restent efficaces pour traiter les maux de grossesse, mais certaines substances sont interdites.

Les meilleures huiles essentielles pendant la grossesse

Il est inutile de partir à la recherche de nombreuses huiles essentielles, car le citron vous apportera tout les bienfaits dont vous avez besoin. Il est efficace pour lutter contre les maux, mais vous devez l’utiliser à la fin du premier trimestre. Bien sûr, si vous avez un doute, contactez votre gynécologue, votre médecin traitant ou un spécialiste de l’aromathérapie.

  • L’huile essentielle de citron est idéale pour lutter contre les nausées qui prennent parfois de l’ampleur au fil des mois.
  • Si vous attendez la fin du premier trimestre, vous éloignez le risque d’imprégner le placenta. En effet, n’oubliez pas que les huiles essentielles peuvent entraîner une fausse couche et elles représentent parfois un danger si vous n’êtes pas vigilant.
  • Si vous cherchez à vous relaxer, optez pour l’huile essentielle de lavande et de camomille.
  • Nous vous conseillons aussi le gingembre qui évite la constipation, elle est souvent dérangeante pendant la grossesse et elle favorise les hémorroïdes.

Quelles sont les huiles essentielles à bannir ?

Si certaines sont autorisées pour les femmes enceintes, d’autres sont à proscrire. C’est le cas pour la menthe poivrée, l’anis vert, l’eucalyptus ou encore le bois de Siam. Oubliez aussi la sauge officinale, l’aneth et le romarin verbénone.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Vous avez désormais une petite liste de produits autorisés pendant la grossesse, mais il faut s’intéresser à la méthode d’utilisation. Il est important de rappeler que les huiles essentielles autorisées doivent être utilisées à la fin du premier trimestre en privilégiant certains modes.

  • La voie cutanée est la plus sécurisée pour les femmes enceintes, mais évitez tout de même la ceinture abdominale.
  • Diluez toujours les huiles essentielles dans une huile végétale de votre choix en respectant un dosage précis : 3 gouttes de HE pour 30 gouttes d’huile.

Les huiles essentielles agissent très rapidement, vous serez donc soulagé avec cette méthode très rapidement. Le diffuseur électrique peut aussi être avantageux. Remplissez le réservoir avec de l’eau et ajoutez au maximum 10 gouttes de HE pour un litre d’eau. Ne dépassez pas 15 minutes d’utilisation pour en tirer tous les bienfaits.

Quelles huiles essentielles acheter pendant la grossesse ?

Pour les femmes enceintes, le risque est réel. Il est conseillé de choisir des huiles essentielles bio fabriquées en France. Prenez en compte la provenance et la méthode de fabrication. N’hésitez pas à vous rendre dans des magasins spécialisés ou à la pharmacie pour bénéficier de conseils avisés. Une HE de bonne qualité sera meilleure pour la santé. Choisissez également une marque renommée et évitez les produits en provenance de l’Europe ou en dehors de l’UE.

Des huiles essentielles, Pixabay – monicore