Grippe

9500 personnes mortes de la grippe : un vaccin par la peau serait efficace

Plus de neuf décès sur dix concernent des personnes âgées. Cette année, l’épidémie a été d’une gravité modérée avec 9500 décès contre 12980 l’année dernière selon une estimation provisoire publiée ce mercredi par Santé Publique France. L’organisme publiera la semaine prochaine un bilan préliminaire couvrant l’ensemble de la durée de l’épidémie qui a commencé cette année assez tardivement et qui arrive progressivement à son terme. 

Les hospitalisations en baisse

Plus de 11.000 personnes se sont rendues aux urgences à cause d’un syndrome grippal.

  • Ce chiffre est en légère baisse par rapport à l’année dernière à la même époque. Ils étaient plus de 14.400.
  • Le nombre d’hospitalisations est lui aussi en diminution, 2137 cas contre 2233 la semaine passée.
  • Les virus de la grippe les plus répandus sont en majorité des virus A (H3N2). Contre ce type de virus, le vaccin apparaît comme étant moins efficace pour les personnes fragiles.
  • Afin d’éviter d’être contaminé, il existe des gestes simples comme se laver les mains fréquemment, éternuer dans ses mains, utiliser des mouchoirs jetables et porter un masque lorsqu’on est malade.

Cette année, la grippe était en retard

La médecine moderne se trouve être impuissante face à la grippe. Hormis la prévention de l’infection par la vaccination (les immunologistes de l’Inserm auraient d’ailleurs constaté que le vaccin par la peau était plus efficace que la voie musculaire), aucun médicament efficace n’a encore  été mis au point. Les chercheurs n’ont pourtant pas renoncé à trouver un traitement contre ce virus, car dans certains cas, il peut se révéler être mortel. Aujourd’hui plusieurs pistes sont à l’étude. Cette année le pic de l’épidémie a sans doute eu lieu à la mi-février. Même si l’efficacité du vaccin n’est pas vraiment optimale et n’offre pas toutes les garanties d’être épargné par le virus, néanmoins les médecins recommandent de se faire vacciner. Cela élimine le risque d’être malade et de mourir pour les cas les plus extrêmes. La vaccination limite les risques de complications et de décès.

La grippe, une maladie sérieuse

Elle est contagieuse et très fréquente en période hivernale. Elle se traduit généralement par des symptômes comme de la fièvre, de la toux, une pharyngite, des céphalées. Dans les cas les plus sérieux, la grippe peut avoir de graves complications parfois fatales. Souvent banalisée comme synonyme de rhume, la grippe est rappelons-le une maladie sérieuse. Elle est responsable chaque année de nombreux décès surtout chez les seniors et les jeunes enfants. Le syndrome de la grippe ne doit jamais être pris à la légère du fait de la possibilité de décès. Il faut savoir qu’elle est la seconde cause de mortalité par maladie infectieuse en France derrière la pneumonie. Outre le vaccin, l’hygiène est la première forme de prévention de la contagion en période épidémique. Se protéger et protéger les autres, c’est dire non à la grippe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *