Huiles essentielles

Attention, les huiles essentielles sont-elles réellement inoffensives ?

Le caractère naturel des huiles essentielles peut faire croire à leur effet inoffensif. Pourtant mal utilisées, elles peuvent se révéler dangereuses pour la santé, convulsions, brûlures de la peau, atteintes hépatiques, épilepsie voire décès. D’où l’intérêt de bien connaître leur mode d’application, les doses en fonction de l’usager. Les huiles essentielles ne sont pas sans risques.

Les huiles essentielles souvent banalisées

On les trouve en vente libre dans les pharmacies, les grandes surfaces, les magasins spécialisés, internet. Il existe plus de 500 huiles essentielles ayant chacune leurs propriétés et leurs usages.

  • Elles sont proposées pour traiter différents maux, rhume avec l’eucalyptus, le stress avec la lavande, l’eczéma avec la camomille.
  • Elles sont utilisées en diffusion, dans l’eau du bain ou appliquées sur la peau ou en inhalation.
  • Ces préparations sont très concentrées et peuvent provoquer des intoxications en cas de surdosage.
  • L’usage des huiles essentielles est déconseillé chez les femmes enceintes, les enfants de moins de trois ans, les personnes âgées ou fragilisées par des pathologies chroniques. Il est également important de veiller à leur provenance ainsi qu’au mode de culture dont elles sont issues.

Un succès grandissant auprès de la population

Depuis déjà quelques années, les huiles essentielles connaissent auprès d’un large public un vif intérêt. Elles commencent d’ailleurs à investir les hôpitaux. Cette nouvelle notoriété fait très souvent oublier qu’elles peuvent être dangereuses et engendrer des risques pour la santé. Si une quinzaine d’huiles essentielles appartiennent au monopole pharmaceutique, car elles sont réellement toxiques, la plus grande partie reste en libre accès, vendue sans conseil d’utilisation. Dans tous les cas, l’ANSM insiste sur le fait que les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées de façon prolongée, au-delà de quelques jours sans avis médical. Ne laissez pas trop longtemps vos diffuseurs branchés, car les huiles essentielles peuvent devenir toxiques à long terme.

Des produits fréquemment utilisés

Pour parfumer la maison, l’eau du bain, pour lutter contre les petits maux du quotidien, contre les bleus, par inhalation, par infusion ou par application locale, les huiles essentielles sont de plus en plus présentes dans nos maisons. Le risque principal de ces huiles lors d’une ingestion est la survenue de crises convulsives. Les autres symptômes neurologiques peuvent être une agitation, une somnolence, des risques d’ébriété, des troubles de l’équilibre, des hallucinations, des complications respiratoires, digestives. Les symptômes d’intoxication surviennent dans les 30 minutes à 4 heures suivant l’ingestion. Une étude américaine a mis en évidence qu’une exposition régulière et chronique aux essences de lavande ou d’arbre à thé pouvait faire pousser les seins des garçons. Les huiles essentielles sont à utiliser avec connaissance et grande modération.

One Reply to “Attention, les huiles essentielles sont-elles réellement inoffensives ?”

  1. Comme pour tout, il faut du bon sens et ne pas abuser de la chose.
    Mis à part cela, il n’y a jamais réellement eu de preuves tangibles et c’est ainsi un éternel débat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *