LOADING

Type to search

Tags:

Le Baclofène est-il vraiment efficace contre l’alcoolisme ?

1 année ago
Share

L’alcool est la substance la plus consommée en France, notre pays reste au 5e rang européen. Elle commence le plus souvent à l’adolescence, les bières, les prémix sont les boissons les plus populaires. À dose excessive, l’alcool contribue de façon directe à plus de 14% de décès chez les hommes, 3% chez les femmes, c’est la 2e cause de mortalité en France. Le coût de l’alcoolisme est également à prendre en compte, aussi bien pour les conséquences médicales que pour l’absentéisme qu’elle génère, plus de vingt milliards d’euros. Le Baclofène peut-il être efficace contre ce fléau ?

Alcool

Le Baclofène est utilisé pour l’aide au maintien de l’abstinence après le sevrage

Deux études françaises viennent de confirmer l’intérêt de ce médicament pour le traitement des pathologies directement liées à cette addiction, rappelons que plus de 49.000 décès sont directement impactés par la consommation d’alcool chaque année en France. Le Baclofène a été détourné de son utilisation première, prescrit normalement contre un décontractant musculaire. De nombreux médecins ont vu dans ce médicament, une solution à la dépendance à l’alcool. En 2014, l’agence nationale de sécurité du médicament a autorisé l’utilisation du Baclofène contre l’alcoolisme, son remboursement a été mis en place en juin 2014. C’est un vieux médicament, sa commercialisation date de plus de 40 ans.

C’est désormais prouvé, le Baclofène serait efficace

Il peut aider de nombreux alcooliques. Les résultats de deux études ont été présentés ce samedi à Berlin au congrès mondial d’alcoologie. Plus de 320 personnes ont été suivies pour mettre au point ces enquêtes, une sur deux est passée de 9 à 4 verres d’alcool par jour après un an de traitement, mais cela ne marche pas chez tous les patients. Certains même avec une prescription à haute dose soit plus de 18 cachets journellement n’ont pas pu être sevrés à l’alcool.

Enquêter sur les effets du Baclofène

Les chercheurs ont cependant constaté que malgré tout l’envie de boire disparaissait chez les volontaires. Ces résultats sont encourageants, cela reste un réel espoir pour tous ceux qui désirent arrêter de boire. De nouveaux tests doivent avoir lieu afin, notamment, d’étudier les effets secondaires du Baclofène. Ce médicament même s’il est efficace sur bon nombre de personnes n’est pas non plus un remède miraculeux, l’alcoolisme est une addiction, s’en sortir demande avant tout de la volonté, une bonne prise en charge, un soutien.

Alcool, Pixabay – AgencjaAIAC

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *