Germe

Candida Auris : un mystérieux germe se propage et il est mortel

Découvert en 2009, ce champignon le Caudida Auris s’attaque aux personnes dont le système immunitaire est affaibli. Dans les hôpitaux du monde entier, les cas d’infections ne cessent de se multiplier. Ce germe est extrêmement résistant aux traitements fongicides. Aux États-Unis, le Candida Auris aurait été ajouté à la liste des menaces urgentes.

Une utilisation massive d’antibiotiques

C’est cette résistance qui est la conséquence directe de ce germe tueur très résistant. Il se développe dans le système de défense rendant tous les traitements fongicides inutiles. Selon le New York Times, ce champignon n’est pas à son coup d’essai.

  • Le germe aurait frappé dans un centre médical entre 2012 et 2013 au Vénézuéla et il aurait tué cinq des dix-huit patients contaminés.
  • Entre 2016 et 2017, il a été le responsable d’une véritable épidémie et aurait touché plus de 372 personnes.
  • Depuis 2013, 587 personnes ont été atteintes par ce champignon outre-Atlantique aux États-Unis.
  • Les symptômes de l’infection par ce germe ressemblent au premier abord à de la fièvre, des courbatures, de la fatigue. Les nourrissons, les personnes âgées sont particulièrement vulnérables.

Faut-il avoir peur de lui ?

Ce germe prolifère aux quatre coins du monde et il commence à devenir une véritable menace et une inquiétude puisque la moitié des personnes atteintes en meurent. Ce champignon résistant serait à l’origine d’épidémies très difficiles à contrôler mettant en jeu le pronostic vital des sujets touchés. On le retrouve dans les sols cultivés, mais également dans les immeubles, les logements et surtout dans les hôpitaux. Il se retranche dans les moindres interstices. L’infection touche les conduits auditifs, les voies urinaires ainsi que le réseau sanguin et vise principalement les personnes immunodéprimées et il peut être fatal pour tous ceux qui le contracte en seulement 90 jours. Lorsqu’il est repéré, il est très difficile de s’en débarrasser. Plus on utilise de fongicides, d’antibiotiques, de pesticides, plus on favorise la naissance de ces germes super résistants.

La menace est mondiale

Avec les bactéries, les champignons, tous les gouvernements et les hôpitaux sont très réticents à divulguer les épidémies de peur d’être considérés comme des foyers d’infection très importants. En France, c’est au centre médical de référence, l’Institut Pasteur que revient le signalement des infections. Cet organisme affirme que pour l’instant aucune situation d’épidémies n’est à déclarer dans notre pays. Depuis 2013, deux seuls cas ont été identifiés. La France serait-elle protégée, mais pourquoi ? Cette prolifération de germes n’est-elle pas une raison suffisante pour réduire l’utilisation irraisonnée des produits phytosanitaires dans l’agriculture et de consommer à outrance des antibiotiques ? Le marché à lui seul pour ces médicaments est de 40 milliards de dollars à l’échelle mondiale. Le Caudida Auris n’est-il pas une réaction normale à notre surconsommation de remèdes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *