Quel que soit le processus d’apprentissage, il est toujours conseillé de commencer dès le plus jeune âge. Les enfants sont des éponges qui absorbent toutes les informations et tout ce qu’on leur apprend. Cela arrive avec le sport, la lecture, la culture… La musique n’est pas l’exception qui confirme la règle.

Les premières heures d’apprentissage sont généralement les plus théoriques et les plus chargées de notions, c’est pourquoi elles demandent beaucoup de concentration et d’attention, deux caractéristiques propres aux enfants.

Apprendre à jouer du piano dès l’enfance est très bénéfique, car les notions de base s’acquièrent plus rapidement et les étapes peuvent être franchies de manière régulière et rapide.

À l’âge adulte, ces deux étapes sont franchies d’une manière différente, car vous avez davantage de responsabilités. C’est de cela que nous allons parler.

Un adulte voit-il la musique de la même manière qu’un enfant ?

Apparemment pas. Le regard d’un adulte sur la musique et donc sur le piano, est différent. Un adulte a déjà ses goûts musicaux, une culture musicale établie. Et ne pas être habitué à voir la musique comme une pratique accessible est très compliqué au niveau mental.

En premier lieu, il incombe à l’enseignant de faire tomber les barrières que l’adulte crée de lui-même. Une fois que la perspective change, l’apprentissage peut commencer.

L’un des avantages pour un pianiste amateur est le fait que, contrairement au violon ou au violoncelle, le clavier est percussif. Bien que l’apprentissage du piano comporte de nombreuses difficultés, le plus grand avantage est la possibilité d’entendre chaque note.

Les adultes apprennent le piano différemment

Apprendre de cet instrument en prenant des cours de piano pour adultes débutants est parfois un parcours du combattant mais c’est aussi une expérience pour le professeur, surtout si celui-ci est plus jeune que l’élève.

Avant de se concentrer sur l’apprentissage pur, il est important d’établir un climat de confiance et une relation enseignant-élève différente de la relation traditionnelle. Ensuite, l’idéal est de travailler par étapes et avec des objectifs clairs et précis. Contrairement à un enfant qui aura un processus d’apprentissage plus global et général, celui d’un adulte de 40-45 ans doit être plus spécifique.

Le fait que l’adulte sache ce qu’il veut apprendre et ce qu’il veut réaliser rendra l’apprentissage plus efficace. Le professeur doit donc adapter sa pédagogie et sa façon de mener les cours de piano, sous peine de perdre ou de décourager son élève.

Parfois, même certains jeunes d’une vingtaine d’années pensent qu’ils sont trop vieux pour commencer à jouer d’un instrument. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Notre cerveau est capable d’apprendre de nouvelles choses tout au long de notre vie.

Apprendre le piano jour après jour et être un adulte : est-ce compatible ?

C’est évidemment dans la vie de tous les jours que l’on trouve les différences. Comme il est dit précédemment, l’important est que le contenu des leçons soit spécifique et que les objectifs soient atteints petit à petit.

Le professeur doit tenir compte de la culture musicale, des goûts et évidemment du temps dont dispose l’élève. Une personne de 40 ans n’a pas le même temps libre qu’une personne de 65 ans.

Le plus important dans l’apprentissage du piano à l’âge adulte est la régularité. Les leçons elles-mêmes sont importantes, bien sûr : vous recevez des conseils du professeur et apprenez les bases. Mais le plus important, c’est le travail quotidien. Avec un emploi du temps chargé entre travail et famille, le secret est d’organiser son temps pour jouer du piano.

Ne vous inquiétez pas, il n’est pas nécessaire de pratiquer une heure entière chaque jour, car les obligations et le stress quotidien peuvent vous en empêcher. Mais nous vous conseillons d’y consacrer 20 minutes, 30 minutes au maximum. Lorsque vous rentrez du travail, jouer du piano pendant 20 minutes vous détendra et vous libérera l’esprit. C’est très efficace.

La régularité est donc plus importante que la durée. Et c’est seulement en étant réceptif que l’on peut progresser.

Apprendre, être cohérent et atteindre ses objectifs rapidement : impossible ?

Pas du tout.

Un adulte n’est pas plus lent qu’un enfant, car il compense son manque de temps par de l’organisation et des connaissances de base. Un enfant part complètement de zéro.

Un adulte a la capacité de se concentrer sur l’essentiel et peut aussi être plus rapidement conscient de ses lacunes et de sa marge de progression, ce qui est un avantage tant pour l’enseignant que pour l’élève.

Apprendre le piano à l’âge adulte est similaire à l’apprentissage de l’anglais ou de toute autre langue étrangère. Cela prend du temps et les résultats ne sont pas immédiats. Et comme dans le sport, la mentalité est importante, car il ne faut pas abandonner, mais continuer. Une fois les bases acquises, un adulte peut progresser plus rapidement qu’un enfant.