Homéopathie

Homéopathie : un remboursement remis en question

La haute autorité de santé saisie par la ministre de la Santé Agnès Buzyn s’apprête à rendre ses conclusions sur la question du déremboursement des médicaments homéopathiques. Selon le quotidien Libération, la tendance serait au déremboursement. Pourtant les Français croient en ses bienfaits, les médecins beaucoup moins.

1000 souches de plantes à étudier

Le ministre de la Santé avait demandé à la haute autorité de santé l’année dernière d’évaluer le bien fondé du remboursement de l’homéopathie. La tâche est rude, car plus de 1000 souches ont dû être étudiées. L’avis qui sera rendu aujourd’hui va ouvrir une phase contradictoire durant plusieurs jours. L’avis définitif , c’est la ministre de la Santé qui tranchera pour ou contre le remboursement. L’homéopathie représente plus de 100 millions d’euros de remboursement par an par la Sécurité sociale. Aujourd’hui plus de sept Français sur dix disent faire confiance à cette médecine douce.

L’homéopathie, qu’est-ce que c’est ?

C’est un concept qui a été élaboré à la fin du 18e siècle. Il repose sur le principe que ce qui déclenche une maladie peut aussi aider à la guérir, à la prévenir. Elle a été créée par un médecin allemand en 1796. Les préparations homéopathiques sont en vente libre en pharmacie sans ordonnance. Elle se présente généralement sous forme de petits comprimés à placer sous la langue, mais aussi des gels, des pommades, des gouttes. La prescription est très souvent personnalisée, car bien souvent deux patients présentant les mêmes symptômes reçoivent un traitement différent. Depuis le 11 mai 2011, le taux de remboursement des médicaments homéopathiques par l’assurance maladie est de 30% en France. En homéopathie, les remèdes sont doux pour l’organisme. Ils l’aident à guérir sans l’agresser. Elle est très efficace pour lutter contre les maladies saisonnières pourtant la communauté scientifique et médicale estime que l’homéopathie est une pseudo science.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *