Bébé
Actualités Santé & Bien-être

La méthode Kangourou est-elle bénéfique aux bébés ?

Il est démontré dans les pays en développement que les nourrissons de petits poids ont plus de chance de vivre, de ne pas attraper des maladies graves, de réduire l’hospitalisation avec cette méthode Kangourou. Grâce à elle, l’enfant prématuré retrouve une stabilité cardiorespiratoire, le sommeil est aussi plus serein, les bébés sont plus réactifs et moins irritables. Dans le cadre d’une méthode Kangourou, les nourrissons entendent le bruit du cœur, le rythme de la respiration de la mère, reçoivent de la chaleur. Il est démontré qu’elle peut aussi moduler la perception de la douleur.

Bébé

Cette méthode consiste à porter sur le ventre le nourrisson en contact peau à peau avec l’un de ses parents

Une nouvelle étude parue dans la revue Pediatrics démontre que cette méthode Kangourou aussi appelée peau à peau aurait comme effet de diminuer la mortalité infantile des prématurés. Ces enfants sont également en bien meilleure santé lorsqu’ils arrivent à l’âge adulte. Cette méthode a vu le jour en 1978 à Bogotá, deux médecins l’ont mise au point alors qu’il manquait dans les maternités des couveuses. Aujourd’hui, la méthode Kangourou est reprise un partout à travers le monde même dans les structures  les plus modernes, les mieux équipées. A Nantes, à Poissy, on a même crée  des unités spécifiques. Les scientifiques pour réaliser cette étude ont analysé les effets de cette méthode à long terme sur plus de 700 prématurés à partir de 1993, ils les ont séparé en deux groupes puis ils ont suivi ces enfants plus de 20 ans.

Les bébés Kangourou plus particulièrement ceux issus de familles pauvres avaient à l’âge adulte une conduite moins agressive

Une étude Israélienne réalisée en 2014 s’était déjà intéressée au sujet, elle avait démontré que les enfants qui avaient bénéficié de cette méthode à la naissance présentaient des capacités cognitives plus performantes notamment dans le domaine de la lecture, de l’écriture. Les auteurs de cette nouvelle étude tiennent à préciser qu’ils n’ont pas pris en compte les facteurs environnementaux, ce qui aurait pu avoir une incidence sur le développement cérébral des enfants. Le peau à peau demande quelques précautions, l’enfant doit être toujours placé de côté, la tête dégagée afin qu’il ne s’étouffe pas, il doit être couvert pour qu’il ne prenne pas froid. Il est recommandé de continuer cette méthode après la naissance, elle génère une source d’apaisement, elle renforce le lien entre la mère et l’enfant.

Bébé, Pixabay – TawnyNina

A l’aise dans l’écriture, je partage avec plaisir divers articles. J’ai de nombreuses compétences que ce soit dans la rédaction, le design, le SEO… Appliquée et rigoureuse, je vérifie toujours mes sources.