Certaines personnes en surpoids ou obèses sont toujours au régime, incapables de suivre des directives qui les affament et craignant de suivre des méthodes plus invasives. Cependant, il existe de nouveaux traitements aussi sûrs qu’efficaces pour inverser ce problème de santé.

De nombreux Français font confiance au ballon gastrique en tant que solution éprouvée et recommandée par les professionnels de la santé, moins de 10% l’ont essayé. Tous ceux qui ont des préjugés sur ce ballon, c’est parce qu’ils ne savent pas comment il fonctionne. À ce jour, plus de 80000 patients dans le monde l’ont utilisé depuis son lancement en 2017.

Un ballon gastrique sans chirurgie

Le plus grand avantage est qu’il s’agit d’une procédure entièrement ambulatoire. Avec le ballon gastrique ingérable, il n’y a pas besoin de chirurgie, de sédation ou même d’anesthésie comme c’est le cas pour les autres méthodes d’amaigrissement. En fait, les ballons gastriques sont généralement placés par endoscopie, ce qui n’est pas le cas de ce ballon car il ne nécessite pas d’intervention chirurgicale, ni pour sa mise en place ni pour son retrait. L’un des atouts de cette solution est sa simplicité.

Un traitement simple de quatre mois

La procédure de pose du ballon gastrique dure moins d’une demi-heure. Le ballon est avalé sous forme de capsule, puis gonflé avec une solution liquide – principalement de l’eau, jusqu’à un volume similaire à celui d’un pamplemousse. Cela permet de conserver la sensation d’un estomac plein. Le traitement dure ensuite environ 16 semaines. Il peut varier de quelques jours en plus ou en moins, mais en aucun cas il ne durerait des mois. Après cette période, le ballon se dégonfle et est éliminé naturellement et sans douleur par les voies naturelles.

Combien de poids perd-on pendant le traitement ? « Normalement, la perte de poids est d’environ 15% du poids corporel, mais les suivis sont personnalisés. Par conséquent, il y a des personnes qui, en raison de leurs caractéristiques, perdent beaucoup plus de poids et d’autres moins. Des essais cliniques ont montré qu’une moyenne de 10 à 15 kilos est perdue pendant la période où le ballon est en place.

Un suivi personnalisé pour chaque patient

Le programme Allurion est toujours accompagné d’un suivi nutritionnel, adapté et personnalisé pour chaque patient, ce qui signifie que le ballon gastrique est généralement indiqué pour toute personne en surpoids ou obèse. En effet, dès le début, elle est guidée par un nutritionniste qui donne au patient des instructions sur la façon de s’alimenter et dans quel ordre. L’objectif de ce traitement est également de penser à l’avenir du patient.

Le fait que le ballon ait une durée spécifique ne signifie pas que les résultats ne dureront que pendant une période spécifique. La différence avec les autres méthodes est que l’objectif principal du programme Allurion est d’aider le patient à changer ses habitudes et à obtenir ainsi des résultats définitifs. L’essentiel est que, grâce au suivi de ce traitement, les patients se seront habitués à suivre un régime alimentaire équilibré et personnalisé, ainsi qu’à mener une vie active incluant des exercices physiques réguliers et un bon repos.

Bien plus qu’un ballon gastrique

En créant ce programme, les fondateurs de ce procédé ont été en mesure d’offrir bien plus que le ballon. Le ballon seul n’était pas une solution magique pour une perte de poids à long terme. Il était donc essentiel de proposer un plan de vie adapté à chaque patient, avec le soutien permanent d’un médecin et d’un nutritionniste et de lui fournir les outils nécessaires pour entamer son processus de perte de poids et s’assurer un avenir plus sain.

Opter pour ce traitement, associé à une solution efficace, répond à l’un des plus grands problèmes de santé au monde, avec des chiffres qui ont triplé depuis les années 1970, selon l’Organisation mondiale de la santé. L’obésité comporte de nombreux risques associés au risque d’autres maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, certains cancers et l’augmentation de l’impact de Covid-19 sur les patients, qui ont également vu leur poids augmenter en raison des confinements.