consommation-cbd-positif
Actualités Santé & Bien-être

Peut-on être testé positif après avoir consommé du CBD ?

De plus en plus de personnes consomment du CBD, en raison de ses propriétés thérapeutiques considérables. Le CBD est un cannabinoïde présent aussi bien dans le chanvre que dans la marijuana. Il a une grande portée thérapeutique, puisqu’il est désormais utilisé comme traitement pour de nombreuses maladies, notamment les crises épileptiques comme le syndrome de West, les troubles anxieux, entre autres. Le CBD inhibe également la transmission des signaux nerveux associés à la douleur !

Pourquoi les tests salivaires sont utilisés pour le dépistage du THC ?

Avec l’intérêt général croissant pour le CBD, de nombreux consommateurs s’inquiètent d’être positifs lors d’un test de dépistage de drogues. Aujourd’hui, ce type de contrôles est assez courant, que ce soit lors de contrôles routiers, ou pour des raisons professionnelles. Les personnes qui se détournent de plus en plus des médicaments sur ordonnance pour se tourner vers le CBD ne le font pas dans l’intention de se droguer. C’est pourquoi ils sont très inquiets lorsqu’ils sont confrontés à un test de dépistage.

Au-delà des contrôles routiers qui visent à lutter contre la consommation de drogues et d’alcool au volant, de nombreuses entreprises font passer des tests de dépistage à leurs employés. Récemment, des tests salivaires sont utilisés comme moyen plus rapide et moins coûteux de détecter la consommation de THC. Il y a beaucoup de choses à savoir sur la consommation de CBD et tests salivaires, si bien qu’il est important de savoir comment ils fonctionnent et ce qu’ils sont capables de détecter.

Les produits CBD peuvent-ils être détectés lors d’un test salivaire ?

Avant de poursuivre, il convient de noter que le CBD n’a aucun effet psychoactif, contrairement au THC. En fait, le CBD agit comme un modulateur du THC, dont il réduit les effets. Dans la plupart des pays de l’Union européenne, il s’agit donc d’un composé tout à fait légal. Il est également connu pour ralentir la vitesse à laquelle le THC est éliminé du corps. Cela est dû au fait qu’il interfère avec le métabolisme du THC dans le foie. Il ne semble pas non plus affecter les récepteurs cannabinoïdes, qu’ils soient CB1 ou CB2.

Les tests salivaires sont relativement nouveaux, sont assez différents du test urinaire standard et ils sont surtout supposés être plus précis. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une méthode de test rapide, bon marché et facile, et vous pouvez donc vous attendre à ce qu’elle soit de plus en plus utilisée sur le lieu de travail. C’est pourquoi il est plus important que jamais de savoir comment fonctionnent les tests salivaires et ce que vous pouvez faire pour minimiser vos risques d’échec.

Les produits de CBD sont généralement extraits de souches de chanvre, pour éviter la teneur en THC. Ces produits ne dépassent pas la limite légale de 0,2 % de THC, ils sont donc tout à fait sans risque. Par conséquent, lorsque vous achetez des produits à base de CBD, qu’il s’agisse d’huile, de e-liquides, d’infusions, etc., vous devez toujours vous assurer de consommer des produits provenant de sources fiables.

Est-il possible d’être testé positif au THC si l’on a consommé du CBD ?

En principe, il n’est pas possible d’être testé positif au THC si vous avez consommé du CBD, car les tests de dépistage ne mesurent que les molécules de cannabinoïde THC présentes dans l’urine ou la salive. Cependant, de nombreux produits à base de CBD peuvent contenir des traces THC, le principal cannabinoïde aux effets psychoactifs du cannabis.

Par conséquent, lors d’un test salivaire, le pourcentage de THC doit être pris en compte. Il est possible que, si la teneur est de plus de 1 % de THC, votre test soit positif pour ce cannabinoïde, même si vous n’en ressentez pas tous les effets. Si vous n’avez consommé que des produits CBD garantissant l’absence de THC, il est plus que probable que tout test sera négatif.

Il est inhabituel que la consommation d’un produit contenant moins de THC que ce qui est autorisé par la loi, soit moins de 0,2 % en France, donne un résultat positif à un test de dépistage des drogues dans lequel on examine la quantité de THC dans la salive ou l’urine. Comme toujours, tout dépend de la qualité du concentré et de la fiabilité du vendeur.

A l’aise dans l’écriture, je partage avec plaisir divers articles. J’ai de nombreuses compétences que ce soit dans la rédaction, le design, le SEO… Appliquée et rigoureuse, je vérifie toujours mes sources.