Cauchemar

Sommeil : l’origine des cauchemars peut-être connue

La plupart de nos rêves sont plutôt négatifs. Le cauchemar qui réveille le dormeur a très souvent un rythme cardiaque accéléré. C’est arrivé à tout le monde. Messagers de notre inconscient, les cauchemars mettent en scène nos craintes, nos peurs, notre mal être. Ils nous inquiètent, nous perturbent, mais peuvent aussi nous apprendre à mieux nous connaître. Il faut savoir les écouter.

Les raisons qui justifient les cauchemars

Souvenirs angoissants, traumatismes, stress, les causes peuvent effectivement être nombreuses. C’est le plus souvent spécifique à chaque individu. Identifier certains facteurs susceptibles de les déclencher, de les aggraver pourrait aider à mieux prévenir les dangers liés aux cauchemars.

  • Il est essentiel de se reposer et d’avoir une bonne nuit réparatrice.
  • Malheureusement dans certains cas, le sommeil peut être perturbé de façon plus ou moins sérieuse.
  • Plus de 40% des enfants âgés de 10 ans seraient touchés par les cauchemars et 5% subiraient au moins un cauchemar par semaine.
  • Chez l’adulte, ce sont les facteurs environnementaux tels le stress, les conflits qui sont à l’origine des cauchemars.
  • Néanmoins jusqu’à présent, aucune étude n’a permis véritablement de connaître les causes exactes de l’apparition des cauchemars.

Faire des cauchemars, c’est normal

Plus de 85% des adultes en feraient occasionnellement. Bien que très désagréables, il faut les considérer comme étant normaux. Ils surviennent pendant la phase paradoxale, en fin de nuit. On peut se retrouver dans des situations les plus traumatisantes, angoissantes. D’une nuit à l’autre, les mêmes cauchemars peuvent revenir pour souligner un problème qui doit être résolu. Ils seraient plus présents chez ceux qui dorment plus de neuf heures par nuit selon des chercheurs britanniques. Donc, si vous faites des cauchemars, faites sonner votre réveil plus tôt. Il faut se rendre à l’évidence, personne n’aime faire des cauchemars. Une nouvelle étude  vient de démontrer que notre cerveau serait à l’origine des rêves susceptibles de nous gâcher nos nuits.

Mauvais rêve et cauchemar, il y a une différence

Le cauchemar va provoquer le réveil alors que le mauvais rêve ne pas le produire. La mort, les menaces sont des thèmes récurrents dans les cauchemars. On ressent toujours une impression d’oppression dans une ambiance plus ou moins dramatique et cela provoque le réveil. Ils ont une portée affective plus grande que les mauvais rêves. Des traitements peuvent aider à les surmonter. Le problème, c’est que lorsque l’on est adulte on a du mal à se rassurer soi-même. Dans ces moments là, se rendormir s’avère compliqué, voire impossible, sans avoir peur. Pour se remettre, il faut respirer calmement et profondément, c’est la première étape. On peut aussi trouver des exercices de respiration via le yoga qui peuvent aider à se détendre. Un chocolat chaud, un carré de chocolat, ce genre de petits trucs vous rassurera. Mais surtout, tenter de régler ce qui peut déclencher les cauchemars, examen, conflit, deuil, angoisse, déménagement. Ce n’est pas simple, mais cela permet de dormir mieux les nuits suivantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *