Fatigue chronique

Un test sanguin pour détecter la fatigue chronique

Très mal connue par la médecine, la fatigue chronique est difficile à diagnostiquer et à traiter. Comme son nom l’indique, la fatigue persistante dure plusieurs mois, peu importe les moments de repos. Pour l’instant, les causes restent méconnues, mais les chercheurs savent qu’elle peut toucher des personnes de tous les âges, de tous les milieux et plus particulièrement les femmes.

Une baisse d’énergie, une fatigue profonde

Le quotidien des personnes touchées est très affecté par ce syndrome. Elles n’arrivent plus à travailler, la moindre activité leur demande beaucoup d’efforts et le repos ne suffit pas à récupérer. Pour ne citer qu’un simple exemple, rester debout pour faire la vaisselle peut provoquer un évanouissement. Les symptômes ont tendance à s’accentuer avec le stress.

  • Les personnes atteintes de fatigue chronique ont tendance à avoir des troubles du sommeil, des insomnies, des problèmes de mémoire, de concentration pouvant aller jusqu’à la confusion mentale.
  • Bien souvent, tous ces symptômes conduisent le patient à un certain isolement.

Une personne sur six est touchée

Vous n’avez plus aucune énergie et cela dure dans le temps. Votre fatigue est intense et même avec le repos, vous n’arrivez pas à reprendre le dessus. On estime que seulement une personne sur cent consulte un médecin pour ce syndrome de fatigue chronique. La personne touchée n’a pas perdu l’envie de faire des choses seulement son corps ne veut plus suivre. Les conséquences sont bien souvent la dépression. La maladie est plus  féminine que masculine et touche plus les perfectionnistes. Même si les origines restent mystérieuses, le syndrome de la fatigue chronique est bel et bien un mal réel pour lequel il n’existe aucun traitement curatif.

Un test sanguin pour la détecter

Aujourd’hui, la fatigue chronique est dépistée avec l’examen des symptômes, des douleurs inexpliquées, faiblesse musculaire, maux de tête, de gorge, troubles du sommeil, de la mémoire, une sensibilité à la lumière. Les scientifiques ont voulu mettre au point un test sanguin afin de mieux détecter cette pathologie. Peu coûteux, miniature, rapide, il a tous les atouts pour être étendu et généralisé pour mieux diagnostiquer la fatigue chronique. Les chercheurs restent prudents estimant qu’il est encore trop tôt pour conclure à une découverte à mettre sur le marché. D’autres études vont être menées afin d’approfondir les résultats encourageants. Ce syndrome est souvent considéré comme une maladie imaginaire alors que vraiment les patients en souffrent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *