LOADING

Type to search

Vaccins : un plan d’action mis en œuvre pour réduire la pénurie

2 années ago
Share

La pénurie de plusieurs vaccins a suscité des difficultés importantes en ce qui concerne l’approvisionnement dans certaines pharmacies notamment pour le BCG, le DT polio l’année dernière. La ministre de la Santé, Marisol Touraine lors d’une rencontre avec les entreprises du médicament (LEEM) hier jeudi 28 janvier a rappelé avec détermination tous ces problèmes, les industriels ont proposé quelques solutions afin de pallier ces situations de pénuries, mais la ministre n’aurait pas obtenu tous les engagements qu’elle aurait espéré.

Des industriels promettent de lutter contre la pénurie de vaccins

La ministre de la Santé avait le 12 janvier denier évoquer la possibilité de sanctionner fermement les laboratoires qui ne fourniraient pas des stocks de vaccins nécessaires au moment où le besoin se fait ressentir, mais aucune révélation n’a été faite à ce sujet lors de cette dernière réunion. Les fabricants de vaccins ainsi que le comité de vaccination du syndicat pharmaceutique ont pris plusieurs dispositions afin que la situation très dommageable de ces derniers mois ne se réitère pas. Les industriels ont promis d’approvisionner les stocks afin d’éviter toute nouvelle pénurie. Certains médecins auraient dénoncé certains industriels d’avoir eux-mêmes créée le manque pour inciter les usagers à acheter des vaccins multiples plus chers. Selon la ministre de la Santé, ces situations de pénuries entraîneraient la suspicion et l’inquiétude des Français selon une source de Pourquoi Docteur.

Un grand débat autour de la question de la vaccination

Le taux de vaccination est en baisse en ce qui concerne la rougeole et la grippe, Marisol Touraine avait le 12 janvier dernier mis en place un grand débat public, une plateforme récolterait les discussions des médecins, des associations ainsi que celles du grand public et toutes ces paroles récoltées seront ensuite analysées afin de faire évoluer la politique vaccinale et le maintien ou non de certains vaccins. La France est le seul pays européen où des vaccins obligatoires comme la polio, la diphtérie, le tétanos cohabitent avec des vaccins seulement recommandés, dans d’autres pays ils font simplement l’objet de conseils.

Les vaccins représentent un moyen de lutter contre certaines maladies

Un carnet de vaccination électronique devrait voir le jour à partir du mois de mars prochain dans cinq régions pilotes, sera-t-il un point positif pour re-dynamiser les vaccinations en France et toutes ces mesures seront-elles redonner aux Français la confiance dans la vaccination ? Les Français rencontreront-ils cette année moins de problèmes pour faire vacciner leurs enfants, les engagements pris ce jeudi avec la ministre de la Santé auront-ils des répercussions favorables dans la réalité ? Rappelons que la vaccination reste le meilleur moyen de se protéger contre certaines maladies graves.

Vaccin, Pixabay – PublicDomainPictures

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *