LOADING

Type to search

Les vitamines destinées à la grossesse seraient inutiles

1 année ago
Share

Lors de la grossesse, une femme peut développer certaines carences notamment en vitamine D, en fer, en iode, en acide folique. On les appelle les micronutriments, car le corps n’en utilise que de très faible quantité. Ils jouent un rôle essentiel au cours de toutes les étapes de la croissance de l’embryon puis du fœtus. Avoir  une alimentation saine est donc primordial pour la bonne santé de la mère, du bébé. Des suppléments existent en abondance sur le marché, mais leur utilité serait selon une étude présentée dans Drug and Therapeutic Bulletin jugée sans intérêt, juste des frais, en plus.

Grossesse

Quelques recommandations partagées par un médecin

Les conclusions de cette étude démontreraient qu’avec une bonne alimentation, tous ces produits onéreux n’auraient aucune utilité particulière sauf celle de vous faire dépenser de l’argent. En accord avec les recommandations françaises, seul le surplus d’acide folique, de vitamine D serait bénéfique, cela a été prouvé scientifiquement. Au cours du premier mois de grossesse, en France, les autorités sanitaires préconisent aux femmes enceintes de prendre un comprimé de 400 microgrammes par jour d’acide folique pour prévenir le Spina Bifida, une malformation congénitale grave du tube neural.

Des vitamines conseillées dans certaines régions

Du côté de la vitamine D, elle joue un rôle important  dans la minéralisation du squelette du fœtus. La future maman doit apporter à son organisme 10 mg de vitamine D par jour. Dans notre pays, ses besoins sont couverts par un tiers de l’alimentation, poissons gras, produits laitiers, le reste par la peau avec le soleil. La prise de vitamine D est conseillée pour les femmes vivant dans des régions où le soleil fait défaut.

Les autres vitamines comme le zinc, le fer, les auteurs de l’étude estiment que l’alimentation, si elle est diversifiée, riche suffit à apporter les éléments nécessaire au bon développement du fœtus. Consommer des compléments alimentaires lors d’une grossesse sans avis médical peut s’avérer être dangereux pour le bébé. Trop de vitamine A, E peuvent conduire à des malformations du fœtus.

Choisir une alimentation équilibrée et variée

Lorsqu’une femme attend un enfant, il faut essayer le plus possible d’avoir une vie équilibrée dans tous les domaines, une alimentation riche en fruits, légumes, produits laitiers, céréales, la viande, le poisson sont également recommandés, les sucres, les graisses sont a éviter le plus possible. Les vitamines restent les meilleures alliées durant une grossesse, mais une supplémentation n’est pas souvent conseillée.

Grossesse, Pixabay – mvorocha

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *