Accueil / Sexualité / Les hommes sont bien moins informés sur leur infertilité que les femmes

Les hommes sont bien moins informés sur leur infertilité que les femmes

Les hommes en général se posent moins de questions sur leur santé, l’infertilité en fait partie. Pourtant, plus de 15% des couples ont des difficultés à concevoir un enfant. Un sondage dont les résultats ont été publiés dans le Human Reproduction met en évidence que les hommes ont du mal à identifier les facteurs à risque qui sont sont les causes de leur infertilité.

Sperme

La qualité du sperme est en forte baisse à travers le monde

La France ne fait pas exception à la règle. Les hommes, face à cette infertilité éprouvent une grande difficulté à accepter cette nouvelle, d’un point de vue psychologique, ils perçoivent cela comme une atteinte à leur virilité. Théoriquement, l’homme peut concevoir des enfants jusqu’à la fin de sa vie puisqu’il produit des spermatozoïdes à partir de la puberté. Les chercheurs exploitent plusieurs pistes face à cette infertilité masculine.

Une enquête a été menée auprès de plus de 701 hommes afin de mieux connaître les troubles de la fertilité, 8% ignorent qu’elle existe, seulement la moitié des participants sont aptes à identifier les facteurs à risque, 45% peuvent citer les problèmes de santé. La plupart des hommes interrogés ont indiqué que la maladie pouvait avoir un impact sur la fertilité : cancers, anomalie génétique, le tabac, les stéroïdes sont également avancés comme étant nocifs à la procréation. Dans ce tableau un peu sombre, il demeure que les volontaires de ce sondage ignorent que l’obésité, la sédentarité, l’utilisation de l’ordinateur sur les genoux, la pratique du vélo régulière pourraient avoir un impact sur la fertilité.

L’infertilité concerne les couples qui n’ont pas réussi à concevoir un enfant après un ou deux ans de tentatives

Plus de 80 millions de couples sont confrontés à ce problème à travers le monde. En ce qui concerne les femmes, elles sont de plus en plus nombreuses à concevoir un enfant à partir de 35 ans, les ovaires sont alors de moins bonne qualité, le tabac, l’alcool, les perturbateurs endocriniens sont aussi à prendre en compte. Chez les hommes, les problèmes de fertilité s’expliquent également par le comportement, l’obésité, le manque d’activité physique, le cannabis, ils affectent la qualité du sperme.

Le corps reste particulièrement sensible à l’environnement comme le rappelle plusieurs professionnels de santé. Le taux d’infertilité ne cesse d’augmenter ce dernières années. Les chercheurs insistent sur le fait que les hommes doivent davantage se préoccuper de l’infertilité et de leur santé. En mettant en lumière ce manque d’informations, les scientifiques espèrent que les médecins expliquent mieux à l’avenir les mécanismes de la reproduction, cela dès le plus jeune âge afin que les garçons prennent conscience le plus tôt possible de l’importance de certains comportements.

Sperme, Pixabay

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Le monde de la médecine

La gonorrhée plus vulgairement appelée la « chaude pisse » est l’une des MST les plus répandues, elle est aussi très difficile à traiter

Cette maladie est causée par une bactérie, elle est particulièrement sensible à la chaleur, à …

Réagissez !